Publié dans Sport

Sport automobile- Rallye Vakinankaratra - Mika Rasoamaromaka gagne son premier titre

Publié le dimanche, 18 juillet 2021


Beaucoup d’émotions entre les frères Rasoamaromaka Mika et Faniry au point d’arrivée des dernières ES (Epreuves spéciales). Faniry et Anjara étaient contraints d’abandonner à l’ES10, suite à une fuite d'huile sur le turbo qui a déclenché le feu dans le moteur.
Quant à son frère Mika, à seulement deux saisons de sa participation au championnat de Madagascar après avoir longtemps dominé le slalom, il figure actuellement parmi les grands. Il vient de décrocher son premier titre national dans un championnat de rallye.
L'équipage Mika-Fafah a décroché la victoire finale lors du rallye Vakinankaratra. Avec leur Peugeot 208 T16, ils étaient en tête de la course depuis le début de la compétition, le vendredi 16 juillet. Ils n'ont jamais quitté le fauteuil de leader jusqu'à franchir le drapeau damier.
En attendant la publication des cumuls et du classement final, ils sont les premiers à avoir atteint l'arrivée finale dans le centre-ville d'Antsirabe et à rentrer dans le parc fermé.
« On a pris la stratégie de toujours attaquer mais sans trop prendre de risque.  A l’issue de la deuxième journée, on était contraint de changer deux roues déchirées par les cailloux. Malgré la galère que nous avons traversée, on a gagné des points et on a eu le titre. On est très satisfait du résultat. On essaiera de défendre notre titre à Mahajanga», avance Mika Rasoamaromaka.
L’équipage Sitraka, vainqueur de la première manche, complète le podium. Il était victime d’une autre crevaison qui lui a coûté la 2e place à l’issue de la deuxième journée et avant d’être devancé par l’équipage Rivo - Ando.
Sueur froide
Rappelons que l’équipage Mika- Rasata et celui de Rivo-Ando ont évité de peu un accident, le vendredi après-midi au Parc de l'Est d'Antsirabe, durant l'ES1 du rallye Vakinankaratra. Une incompréhension a été à l'origine d'une énorme frayeur lors du passage de la fameuse Peugeot 208 T16 R5. On ignore si le problème vient de la configuration même de l'épreuve, d'une mésentente entre les officiels ou d'une erreur des pilotes et copilotes. Toujours est-il que l'équipage Mika-Fafah (Peugeot 208) a failli rentrer en collision frontale avec Rivo-Ando (Subaru Impreza), puis avec Tsito-Tsiresy (Mitsubishi Lancer Evo IX). Fort heureusement, tout est rentré dans l'ordre après pour le reste des concurrents.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff