Publié dans Sport

King of Drag Racing Mobil - Des pilotes internationaux au rendez-vous

Publié le vendredi, 19 novembre 2021


La troisième manche du championnat de Madagascar de Run monte le niveau d’un cran. Pour la première fois dans l’histoire de la discipline, le King Of Drag Racing Mobil sera la première course internationale sur piste ouverte avec la participation de pilotes internationaux. Deux voitures étrangères prévoient de participer à l’évènement qui aura lieu le 28 novembre prochain sur la piste de la Batac Ivato. Un champion de l’île de La Réunion est en attente de la validation de son licence auprès de la Fédération du Sport Automobile de Madagascar pour pouvoir s’inscrire. Tandis qu’un autre étranger attend l’aval de l’instance de sport-auto du pays pour valider sa participation. « Il est encore mineur et n’a pas encore son permis de conduire. Pourtant, les règlements du FIAT permettent la participation des mineurs même sans permis pour une course sur une piste homologuée.  Le jeune garçon prévoit ainsi de courir avec une Ford Mustang préparée en Allemagne si la FSAM l’autorise de courir», explique Ndriana Ramaroson, responsable auprès du club RunMada.
Selon les dernières informations, lors de la séance technique de la course, Tiboule Laljy représentera La Réunion au championnat de Run à Madagascar pour le 28 novembre prochain sur la distance de 400m. Sa voiture Seat Arosa TDI est déjà au port de Toamasina tandis que le Réunionnais est déjà dans la Capitale avec sa voiture mais il régularise les paperasses lui permettant de participer à la course.
Open Relay Challenge sur 400m par équipe de 2 voitures (chaque départ à l'extérieur de la voiture), Trophée des moins de 2 litres de cylindrée atmosphérique, Concours Sono avec le club CSAM.
L’inscription prendra fin le jeudi 25 novembre à 18h. Notons que le nombre de participation est limité à 50 voitures pour le RUN et 15 voitures pour les sous catégories.
Les dirigeants de Run Mada tiennent également à préciser que le club ne fait que coordonner l’organisation mais c’est la Fédération et un collège des officiels qui assurent l’organisation technique sur place.  Les organisateurs, avec la Gendarmerie nationale, préviennent aussi les récalcitrants qu’ils ne montreront aucune tolérance sur les courses illégales qui se déroulent sur la piste B. Les voitures concernées seront directement mises en fourrière. Précisons que le prix d’entrée est de 10.000 ariary par voiture pour le public et 5000 ariary par moto.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff