Publié dans Sport

Pétanque - Sanction maintenue pour Madagascar

Publié le jeudi, 19 mai 2022


Organisés en l’absence de Madagascar qui a été interdit de compétition pour des raisons disciplinaires, les championnats du monde doublettes et tête-à-tête, viennent de s’achever à Karlslunde, Danemark, la semaine dernière.
Malgré la régularisation de la situation par l'Etat malagasy sur les impayés du Mondial 2021 en Espagne, à la Fédération internationale de pétanque quelques semaines avant le rendez-vous de Danemark, cela n'a pu éviter le maintien des sanctions. Pour preuve, l'absence de la Grande île au championnat du monde.  En tout cas, la fédération des sports boules malagasy ne s'est pas exprimée sur la suite. Et pourquoi Madagascar restait-il à quai malgré les promesses de négociations avec l’instance internationale ? Pour les observateurs, c'est la suite logique de la sanction annoncée le dimanche 13 mars, par la Fédération internationale de pétanque et des Jeux provinciaux dans une lettre officielle sur l’exclusion de Madagascar de toutes les compétitions internationales pendant au moins un an.
La Grande île ne pourrait-il donc pas participer également au Mondial en triplettes constituées au Bénin, en décembre ? Le pire des cas, Madagascar ne jouera pas non plus aux Jeux des îles de 2023, qui se dérouleront dans le pays.

Pour rappel des mondiaux de Danemark, les différentes compétitions ont mis fin à la belle époque de gloire des Français.
Résultats : un nouveau titre en individuel pour la Suisse, un doublé pour la Thaïlande en mixte, le sacre pour Rizzi et Cocciolo et deux titres pour l’Espagne avec l’individuel masculin et la doublette féminine.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Vol d’or au ministère des Mines - Les responsables successifs s’en lavent les mains
  • Drame à Nosy Varika - Une mère de famille et ses fillettes meurent calcinées
  • Accident routier au fasan’ny Karàna - Un motocycliste broyé par un poids lourd
  • Autoroute Antananarivo - Toamasina Contrat signé incessamment
  • Assassinat d’une jeune fille à Moramanga - L’ex-petit ami à Tsiafahy
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Un millier de caméras pour surveiller les rues de Tana
  • Tribunal de Nîmes - Un Malagasy condamné à 7ans d’emprisonnement pour agression sexuelle
  • Paiement des bourses universitaires - Trente milliards d’ariary d’économies grâce à la digitalisation
  • Moramanga - Le sosie de Jerry Marcoss décapité
  • Fête de l’indépendance - Circulation perturbée à Anosy et Mahamasina
Pub droite 1

Editorial

  • Identité nationale
    Que la fête commence ! Que les choses sérieuses débutent ! Bref, que le plat de résistance soit servi ! Le clou des cérémonies de la célébration de la Fête nationale arrive ce jour de 25 juin, la veille de la date du Soixante-deuxième anniversaire du retour à la souveraineté nationale. En effet, après avoir été colonisée pendant 64 ans, la Grande île accède le 26 juin 1960 à l’autodétermination.

A bout portant

AutoDiff