Publié dans Sport

Anjozorobe - Une querelle amoureuse vire au drame

Publié le jeudi, 16 mai 2024

Un fait sanglant digne de la rubrique fait divers. C'est ce qu'on peut dire de ce qui était arrivé à un jeune couple d'amoureux dans le quartier de Mananara à Anjozorobe, le soir du 15 mai dernier. Une violente dispute faisait déchirer le couple, et les jeunes lycéens en étaient venus en main ! L'issue de ce bras de fer était particulièrement effroyable : le sang a giclé, souillant le carrelage de l'appartement, les protagonistes s'étant battus avec des couteaux. Ils ont été grièvement blessés lorsque les gendarmes, le commandant de brigade en personne à leur tête, étaient arrivés sur les lieux. Il a fallu évacuer les victimes au CHRD d'Anjozorobe.

Une heure plus tard, la jeune fille nommée Mevasoa Harimamonjy (17 ans) a malheureusement succombé des suites de grave hémorragie. D'importantes plaies ont pu être observées à la fois sur sa tempe, son visage et sa bouche. Mais celle qui se trouvait sur son ventre allait lui être fatale. De son côté, le jeune homme de 19 ans prénommé Fandresena est, lui aussi, sérieusement touché, et ce, au niveau de sa poitrine. Mais contrairement à son amie, il a survécu à ses blessures.

Mais revenons aux faits. Les deux jeunes sont en classe de première au lycée d'Anjozorobe. Ils louent une maison, chacun dans leur côté, dans le centre de cette cité. D'après une information, le couple était toujours ensemble, du moins après la sortie des classes. Par la suite, Fandresena a emmené Mevasoa chez lui.

C'est là que les choses ont mal tourné ! Le couple était entré en une violente dispute. "Quelques moments après cela, et en sus des éclats de voix, j'entendis des hurlements et des 'au secours'. J'ai dû donner l'alarme et des voisins sont accourus. C'est là que nous découvrons les victimes dans cet état", devait raconter plus tard un jeune colocataire de Fandresena.

Lorsque les voisins étaient intervenus, un spectacle de désolation les y attendait : outre l'effusion de sang, l'appartement était sens dessus dessous. Sous le lit, un couteau souillé de sang. Puisque l'état du jeune Fandresena a empiré, il a fallu l'évacuer vers Antananarivo sous bonne escorte. Deux gendarmes l'accompagnent. De son côté, la dépouille de la jeune fille a été remise à ses proches. L'enquête suit son cours.

 

Franck R.

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff