Publié dans Sport

Football féminin - Championnat national - Elite La compétition reprend ses droits

Publié le vendredi, 03 mai 2019

Le coup d’envoi de la troisième phase du championnat  national du football féminin Elite reprendra ce lundi 6 mai et ce, jusqu’au 18 mai sur le terrain synthétique du Centre technique national de  Carion. Cette joute servira de détection des joueuses susceptibles de former l’ossature de l’équipe nationale, en vue du Cosafa au mois de septembre. Pour rappel, la deuxième phase de ce grand rendez-vous du football féminin remonte au mois de juillet 2018.Le tirage au sort de cette troisième phase a eu lieu, hier, au siège de la Fédération malagasy de football. Le match d’ouverture mettra aux prises l’As Comato Atsimo Andrefana et l’Asot Analamanga, tandis que le match de clôture de ce lundi opposera le SOM Boeny et l’Ac SabNam. Selon la formule de compétition, l’équipe qui engrange le plus de points, durant les trois phases, sera sacrée champion de Madagascar en titre 2018. Et la saison 2019 va, en outre, débuter au mois de juillet.


Au classement provisoire, à l’issue de la dernière phase,  c’est l’ASKAM Itasy qui mène avec 35 points sur le compteur, suivi de près par l’AS SabNam avec 34 points et l’Asot Analamanga 16 points. Rien n’est encore joué pour le titre car durant cette troisième et dernière phase, toutes les équipes vont devoir s’affronter de nouveau. C’est l’occassion pour les autres équipes de rattraper le temps perdu car il reste encore 21 points à gagner.
Déjà, le Comité de normalisation de la Fédération malagasy de football, d’aligner l’équipe féminine et les U17 garçons. « Les dates de compétition prévues en Afrique du Sud coïncident avec le championnat national, et c’est la raison de notre retrait afin ne pas être parmi les participants », relate Attalah Béatrice, président dudit comité hier.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff