Publié dans Sport

Handisport-CCCHOI 19ème édition - 140 délégations dans nos murs

Publié le lundi, 02 décembre 2019

A partir de ce jour, Madagascar est le pays hôte de la Coupe des Clubs Champions Handisport de l’Océan Indien (CCCHOI) 19e  édition. L’évènement s’étalera du 3 au 8 décembre.  Une grande première dans l’histoire du handisport, grâce à une collaboration avec le ministère de la Jeunesse et des Sports, la compétition se déroulera au Palais des sports de Mahamasina. Et cela, après quatre éditions que Madagascar a organisées dans la discipline.  C’est un des aspects qui prouve que l’Etat malagasy ne minimise aucune discipline sportive afin de donner au sport la place qu’il mérite et un  vecteur  de fierté nationale.

 

« Le handisport est toujours mis à l’écart. Pourtant, comme les  personnes valides, nous aussi nous contribuons considérablement au développement tant du sport que pour celui économique de notre pays. Bon nombre de gens confondent encore que handicap rime avec mendicité. Le handisport est souvent amoindri. Détrompez- vous, le handisport malagasy remporte aussi des médailles dans les compétitions internationales. Mais personne ne veut nous venir en aide vu cette image qu’on laisse transparaître. Aussi, personne ne veut nous aider », regrette, Patrice Raoul, président d'honneur du Madagascar paralampic committee (MPC).

A noter que cette compétition indianocéanique entre dans la célébration de la journée mondiale des personnes handicapées, célébrée le 3 décembre à travers le monde. Pour Madagascar, la célébration nationale aura lieu à Ihosy. La CCCHOI se déroule au cours de la semaine de célébration de la région car quatre pays composés de 140 délégations en découdront durant la joute. Les pays concernés sont les Iles Comores, l’Ile de La Réunion, l’Ile Maurice et Madagascar, pays hôte. Trois sites abriteront les compétitions. Le basket-ball sur fauteuil se disputera au Palais des sports de Mahamasina, la pétanque au CBT Mahamasina : double hommes et dames, catégorie physique et sourd et enfin, le tennis sur fauteuil au gymnase de l’ANS Ampefiloha.

Madagascar sera représenté par le club Fanantenana Atsimo Andrefana et le CosaP Analamanga pour le basketball. En tennis, PHSPro Betsiboka et CosaP Analamanga seront nos porte-fanions. Pour la discipline pétanque, catégorie  physique, ce sera l’AscuPSH Analamanga et Vakinankaratra pour les hommes et Vakinankaratra et Atsinanana pour les dames. Quant à la catégorie sourd, l’Asa Analamanga et le club ASAM Atsinanana défendront les couleurs malagasy.

Pour rappel, la CCCHOI entre également dans la célébration du 30e anniversaire du Mouvement Handisport à Madagascar. Actuellement, il regroupe 7 ligues et 900 athlètes dans toute l’île.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff