Culture

L'aventure continue pour le concours de beauté Miss et Mister Malagasy. Après avoir couronné les vainqueurs de l'édition 2018 sur le magnifique podium de l'un des plus grands et luxueux bateaux naviguant sur la Seine, le comité d'organisation du concours annonce déjà le début de l'aventure pour 2018 afin d'élire la Miss et le Mister Malagasy 2019.
Voilà quelques mois que Régis Gizavo nous a quittés mais la mélodie de son accordéon reste gravée dans le cœur des mélomanes. Membre de plusieurs formations notamment Toko Telo, avec Monica Njava et D'Gary, il était en quelque sorte le pilier de chaque groupe dont il faisait partie. Non pas parce qu'il est connu internationalement, mais par le plus qu'il apporte à l'alliance notamment sa maturité, sa créativité et ses sonorités. Toko Telo est donc orphelin d'un grand musicien.
La bande à Beranto a encore une fois démontré qu'ils sont et resteront la locomotive du rock à Madagascar. Deux concerts à cartons pleins, on s'attendait à ça depuis le début puisque quelques semaines avant les shows, les réservations étaient déjà à sec. Bref, Ambondrona, ses fans et Antsahamanitra c'est une vraie histoire d'amour. Les retrouvailles étaient électriques et les deux côtés ont passé des moments heureux ensemble.
Mauvaise nouvelle, un autre artiste vient de quitter la terre pour rejoindre le royaume des cieux. Il s'agit de Barry's Dupont Andrianarivelo connu par le grand public par Barry's, le chanteur évangélique qui faisait autrefois partie du groupe Les Adélines. Et oui, ce jeune homme talentueux, qui avait une voix exceptionnelle nous a quittés à seulement 32 ans... et dire qu'il allait bientôt célébrer ses 10 ans de scène. Comme les chrétiens le disent souvent, l’homme projette mais c’est Dieu qui réalise.
On se souvient tous de cette jeune fille talentueuse qui était la gagnante de la première édition du concours de chant " Pazzapa " il y a 15 ans de cela. Elle s'est démarquée des autres avec sa voix douce mais perçante mais aussi avec sa personnalité. A seulement 13 ans, elle est devenue une star de la musique malagasy. Elle a déjà sorti plusieurs morceaux qui restent immortels jusqu'à présent et elle a déjà collaboré avec de grands noms de la musique malagasy.
Ils sont respectivement de grandes stars dans leur pays d'origine. Pourtant, à travers un projet de création initié par l'Institut français de Madagascar (Ifm), ils ont l'occasion de jouer ensemble sur une même scène. Il s'agit de l'artiste mahorais Mikidache Daniel, du Réunionnais Davy Sicard et du groupe malagasy Mikéa. " Djirani " qui signifie en langue de Molière voisin, tel est l'intitulé du projet qui n'était au début qu'un désir mais qui, au fil du temps, notamment grâce à la maturité du centre culturel et aussi des artistes, s'est réalisé.
Au fil du temps, la manifestation a pris de l'ampleur et plusieurs Malagasy sont de plus en plus captivés à célébrer leur propre nouvel an.  Cette année, le nombre de participants a fortement augmenté et apparemment, beaucoup de personnes se sont donné rendez-vous à Mahamasina pendant deux jours pour célébrer ensemble le Taombaovao malagasy. Samedi, une grande estrade était placée juste devant l'entrée du stade pour les diverses animations.

Fil infos

  • Rencontre Rajoelina et pétroliers - Prochains rounds ce jour et demain
  • Infrastructures pétrolières - Sécurité à renforcer
  • Mariage forcé d’une Malagasy en Chine - Une mère et sa fille devant le Parquet
  • Paysage politique malagasy - Disparition des grands partis d’antan
  • Résultats provisoires des législatives - Les « Orange » largement en tête
  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !

Editorial

  • Diplomatie réactivée
    Madagasikara refait surface. Le pays se relève et retrouve lentement mais sûrement sa place sur la scène internationale, dans le concert des Nations libres et souveraines. Moribonde voire même éteinte, la Relation extérieure de la Grande île est désormais revigorée. En soixante ans d'indépendance, la diplomatie malagasy connut des hauts et des bas. Malmenée par les mésaventures des régimes successifs, elle galérait  jusqu'à perdre le cap !  

A bout portant

AutoDiff