Economie

La coopération prospère. Après 40 ans de coopération avec l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea), des projets d’envergure gouvernementale sont discutés actuellement entre l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (Instn) de Madagascar et l’Agence internationale de l’énergie atomique (Aiea). Proposés depuis plusieurs décennies par les chercheurs scientifiques au sein de l’Instn, ces projets sont finalement en cours de réalisation, si d’autres seront bientôt mis en œuvre. D’apres le Professeur Joël Rajaobelison, agent national de liaison avec l’Aiea, plusieurs projets sont mis en œuvre. Entre autres, « la mise en place du centre de radiothérapie au sein de l’hôpital Hjra et…
Aides financières venant du Gouvernement chinois au Gouvernement malagasy. La Chine a consacré une somme de 300 millions de dollars pour la réalisation d'infrastructures à Madagascar en 2016. Les infrastructures routières sont en majorité concernées par ces aides, mais aussi la construction de forages, d'écoles, d'établissements sanitaires, ainsi que d'autres infrastructures pour l'électrification dans la Grande île, comme l'a expliqué l'ambassadeur de la République populaire de Chine, Yang Xiaorong, hier, lors d'un salon des médias organisé à l'ambassade chinoise sise à Nanisana Ambatobe.
Investissement. Les opérateurs néerlandais sont intéressés à investir dans la Grande île. Il s’agit d’investissement dans les secteurs de l’élevage et de l’agriculture, particulièrement les filières « zébus » et « pommes de terre », comme l’a expliqué le ministre malagasy de l’Agriculture et de l’Elevage, Rivo Rakotovao, hier, lors de la visite de l’ambassadeur des Pays-Bas dans les locaux du ministère à Anosy.
Le Parc national Mantadia, localisé à Andasibe, sur la Route nationale 2 (Rn2), est inaccessible jusqu’à nouvel ordre, suite au passage du cyclone Enawo dans la Grande île. En effet, une passerelle a été détruite. Plusieurs éboulements se sont également produits, entraînant une inaccessibilité dans certaines zones.
Une nouvelle agence de voyages à Ambatonakanga. « Pacific World » vient de s’implanter à Madagascar depuis le début de ce mois de mars. Il s’agit d’une entreprise de voyages et de prestations touristiques, qui se spécialise dans la billetterie, d’après un responsable auprès du ministère de tutelle.
Suite au passage du cyclone Enawo dans la Grande île et aux dégâts considérables apportés par cette intempérie, tous les acteurs de l’industrie se sont mobilisés pour apporter leurs contributions. Ainsi, sous l’impulsion de l’autorité de l’Aviation civile de Madagascar (Acm) et sous l’égide du ministère des Transports et de la Météorologie, tous les acteurs de l’industrie dont notamment les compagnies aériennes, les centres de formation, les prestataires de service (« handler » ou « catering »), ainsi que les services de l’Etat opérant dans les aéroports et les gestionnaires d’aéroports, se sont mobilisés pour apporter leurs contributions à l’échelle des dégâts constatés.
La production annuelle de cacao à Madagascar reste minime, avoisinant les 7 000 tonnes. « Au niveau local, ce sont les collecteurs qui déterminent le prix du cacao, au détriment des producteurs. Une partie de la transformation du cacao en chocolat est effectuée à l’étranger », déplore Ny Andry Nomentsoa, cultivateur à Ambanja.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff