Editorial

Nuance, s.v.p. !

Publié le mardi, 18 avril 2017
Panique générale à bord. En cause, des chancelleries étrangères condamnent, d’un seul bloc, la dérive du régime vis-à-vis de l’affaire Claudine Razaimamonjy. La France et les Etats-Unis dénoncent la méthode cavalière affichant l’impunité des dirigeants du pays. Les tenants du régime voient de mauvais œil cette intervention et qualifient d’ « ingérence coupable » la démarche. En fait, les quotidiens à la solde de l’Etat-Hvm rejettent d’un seul revers le comportement « indélicat ou coupable », selon eux, de ces partenaires qui non seulement condamnent, en public, la pratique du régime mais clament ouvertement leur soutien aux organismes (Bianco, Cpac)…

Damnés

Publié le lundi, 17 avril 2017
Frantz Fanon, cet idéologue de l’anti-colonialisme, voyait juste et exact quand il publia, en 1961, l’année de sa mort son livre : « Les damnés de la Terre ». Ce psychiatre français qui avait choisi de rejoindre le Fln, en Algérie, dressa un tableau apocalyptique et infernal sur les conditions d’existence des peuples des pays colonisés, notamment d’Afrique. Des pires conditions qui, même après la vague de décolonisations décidées par les Métropoles occidentales, n’ont pas évolué d’un seul iota, dans le sens de l’amélioration de la vie quotidienne.

Antécédent fâcheux

Publié le vendredi, 14 avril 2017
Jusqu’où cette « affaire Claudine » va-t-elle nous mener en bateau ? Quand l’évasion s’organisait par les soins même du pouvoir en place, on perd complètement le nord. Le Bianco et la Cpac, deux organismes spécialisés dans la lutte contre la corruption et le blanchiment d’argent, en vertu de l’indépendance qu’ils se sont investis, marquent courageusement leurs empreintes ainsi que leur « territoire », au grand plaisir des contribuables. En effet, les citoyens désabusés des pratiques délétères des dirigeants en place et leurs acolytes qui gravitent autour, se félicitent des actes de bravoure des hommes de main d’Ambohibao-La Piscine et ceux des…

Bordélique !

Publié le jeudi, 13 avril 2017
Le cafouillage total règne dans le pays. Le citoyen lambda s’interroge, en lui-même, s’il existe encore quelqu’un qui gouverne notre chère patrie. Tout va de travers ! C’est le bordel, le sens « dessus-dessous » prime. La sécurité, l’ordre et la paix sociale, bref la vie meilleure, partent, irréversiblement, vers l’au-delà (« varo-tsy mifody »). L’insécurité grandissante déconcerte et pousse le pays au bord de la déliquescence. Une décomposition visible à l’œil nu et qui progresse sans que personne, du moins les dirigeants, ne tente de freiner ou de stopper. La limite, sinon, la ligne rouge se voit nettement dépassée. Pas…

Des buzz !

Publié le mercredi, 12 avril 2017
En cette veille de Paques, période au cours laquelle les chrétiens attendent avec ferveur la célébration de la résurrection du Seigneur, le régime passe plutôt son temps à faire des buzz. Des bruits retentissants, sinon des bêtises, faisant la une des médias et le tour des réseaux sociaux qui rabaissent davantage l’estime des dirigeants et anéantissent, encore plus, la confiance auprès de la population. Les tenants du régime seraient-ils réduits à tenir des rôles de sottisiers dans cette vulgaire « représentation théâtrale » qu’ils offrent quotidiennement à nos yeux.

Cliché banal !

Publié le mardi, 11 avril 2017
Pour éviter les affres de la prison d’Antanimora, Mme Claudine Razaimamonjy a dû être évacuée directement à l’hôpital après avoir eu un « malaise ». En fait, à l’annonce du verdict des juges de la Chaîne pénale de la placer en détention préventive, la milliardaire et conseillère spéciale du Chef de l’Etat en même temps, amie très proche du couple présidentiel, Razaimamonjy « s’évanouit ». Les avocats, sans avoir pris en considération les procédures d’usage, l’avaient amené tout droit à l’hôpital Hjra d’Ampefiloha. Des subterfuges, selon certains avis, pour l’épargner des humiliations des cachots de la prison.

Fil infos

  • Discours à Iavoloha - Rajaonarimampianina fait du réchauffé
  • Sécurisation de la fête de l’indépendance - Des dispositifs exceptionnellement costauds pour Antananarivo
  • Jusqu’où ira la similitude ? - La Claudine R. sud-coréenne écope de 3 ans de prison
  • Visite à la prison de Manjakandriana - Le ministère de la Justice nargue les journalistes
  • Présence chinoise à Ambatomirahavavy - Risque d’un « Soamahamanina » bis
  • Code de la communication - Mal conçu, mal voté et mal appliqué
  • Free News - Deux journalistes convoqués devant la Brigade criminelle
  • Fonction parlementaire - Aucun diplôme exigé
  • Affaire Claudine Razaimamonjy - L’Etat victime de ses propres turpitudes
  • Affaire Alain - Ramaroson L’acharnement persiste

Editorial

  • Tabou !
    « Il est interdit d’interdire ! » Ce fut le slogan-choc des jeunes manifestants lors des mouvements de contestation de « Mai 68 » en France. Lycéens et étudiants avaient bravé les Forces de l’ordre, les fameux éléments de la Crs, en battant les pavés de la grande avenue des Champs-Elysées pour crier à l’ordre établi. Mouvements populaires qui devaient conduire au départ « forcé » du Général de Gaulle. En effet, affaibli par les résultats négatifs du référendum qu’il avait lui-même initié, le vaillant « guerrier » et père fondateur de la cinquième République, en France, dut se rendre à l’évidence et abandonna la bataille.

A bout portant

BONS PLANS WEEK-END

  •  Vendredi 25 novmebre 2016:

    - Fara kely, Fara Gloum et Mahandry au Piment café

    - Joëlle Claude  : au Cercle-germano malagasy à Analakely

    - "Who's next" au Dome Rta à 17h

    - Journée dédiée à la jeunesse suivi d'un spectacle oratoire le "Cinbé village" et le "zumba coloré" au Village de la Francophonie à Andohatapenaka

    - Grand concert intégrationnel au Village de la Francophonie à 15h suivi d'un défilé de mode et un "Zoma magnifique" avec Mika et Davis à 21h

    Samedi 26 novembre 2016:

    - "Ndao hifety isika jiaby": thème du jour au Village de la Francophonie

    Dimanche 27 novembre 2016:

    - "Ce n'est qu'un au revoir" thème du jour au Village de la Francophonie

    - "Ciné village", finale du tournoi de slam, carnaval de clôture, grand concert de musique classique, récit du mythe d'Ibonia, un chant d'au revoir du village, un jeu de drapeau: "Ce n'est qu'un au revoir mes frères" à 19h au Village de la Francophonie

  • Se surpasser, encore et toujours. Avant de s’envoler pour d’autres cieux, Bodo rendra hommage à ses fans à l’« Akany Nambinitsoa », Talatamaty. Ce sera son dernier cabaret-concert de cette année. Une occasion à ne pas rater pour les amateurs de cette grande dame de la musique malagasy. Le show commencera à partir de 20h.
     
  • Après l’avant-gout de la célébration du 20ème anniversaire du groupe « ‘Zay » qui a eu lieu à l’hôtel Carlton, Anosy, ce dernier revient sur le devant de la scène. Ainsi, le groupe réalisera un autre concert au Palais des sports de Mahamasina ce dimanche après-midi. Durant quelques heures, « ‘Zay » résumera les 20 ans de sa carrière à travers ses titres. Nary et compagnie ressusciteront leurs tubes les plus connus. Outre les musiciens, l’instrument à vent « Anjaniony » bercera le public. Le concert débutera à partir de 15h.
     
  • Une belle ambiance et de la bonne musique attendront les abonnés de l’Amitié Fandian à Ankadindramamy à partir de 21h. Mahery, Nini (Kiaka), Poun ou encore Green Banane animeront la soirée « after work » de cet endroit qui est devenu, à chaque fin de week-end, le lieu de rendez-vous incontournable pour certaines familles et des amis. Le répertoire sera composé des succès de ces artistes, en plus des duos et trios exceptionnels. 

  •  Des artistes véhiculant des styles de musique différents se réuniront au Pk 0 Soarano. La musique traditionnelle, celle urbaine et la musique des hauts-plateaux berceront les cœurs des  abonnés de cet endroit dans une soirée dénommée « Cabaret in Tanà ». Ry kala vazo, Jimmy Harison, Tana Group et Tovo J’hay partageront la scène pour assurer une ambiance parfaite.
  • Dans le cadre du festival « Madajazzcar », un cabaret avec Mampionona quintet, Hakon Storm, Mathisen feat Lova Bil, @ Tonny Mahefa Razafiarison & Volahasiniaina Linda aura lieu à l’hotel du Louvre, Antaninarenina à partir de 19h 30.
     
     
AutoDiff