Editorial

A tâtons !

Publié le mercredi, 11 avril 2018
 N’importe quoi ! On est bel et bien dans une république bananière. Une république est dite « bananière » quand son moyen d’existence repose uniquement sur la culture de bananes. Elle dépend entièrement des caprices des prix fixés par les grandes compagnies importatrices qui, en fait, en font la pluie et le beau temps. A vrai dire, ce sont les détenteurs des grands capitaux étrangers soutenus par les grandes institutions financières internationales qui tirent la ficelle. Les dirigeants locaux, de vraies marionnettes, exécutent les consignes. Par voie de conséquence, ils gèrent, à vue, les affaires nationales de leurs pays. Entièrement inaptes  à anticiper…

A plate couture

Publié le mardi, 10 avril 2018
La sécurité, du moins la maitrise du domaine sécuritaire, constitue la clé de voûte de toutes les stratégies devant aboutir au développement d’un pays, à l’épanouissement de tout son peuple. Sans un minimum de sureté, on ne pourrait point envisager mettre en route tout programme d’amélioration des conditions d’existence de la population.

Vent en poupe

Publié le lundi, 09 avril 2018
Une rafale de vent de plus en plus violente balaye l’Afrique et semble bousculer quelques pays de certaines vieilles pratiques néfastes pour l’émergence du continent. Les effets « dévastateurs » commencent réellement à se faire sentir. Reconnue unanimement par le concert des éminents experts comme étant berceau de l’humanité, l’Afrique traîne toujours à la queue mais les choses commencent  à bouger. Paléontologues et généticiens s’accordent à conclure que l’homme moderne tel que l’on connait aujourd’hui serait apparu, pour la première fois, en Afrique. 

Arme fatale !

Publié le lundi, 09 avril 2018
Sur le point de perdre la partie, les maitres du régime, en place, usent les « gros » moyens. Tricheries et basses manœuvres dilatoires. L’artillerie lourde pour intimider les adversaires ! Et le tout pour gagner le « match », contre vents et marées. Dès le départ à Mahamasina, le 24 janvier 2014, les dés étaient déjà jetés. Au moment même, où le tout nouveau Chef de l’Etat fraichement investi, ce jour-là, annonçait qu’il allait se démarquer de sa famille politique et rejoindre les « autres », son sort avait été déjà scellé.

Dans de beaux draps !

Publié le vendredi, 06 avril 2018
Interrogé sur la récente réunion houleuse à l'Hémicycle (Tsimazaza) au cours de laquelle les projets de lois organiques relatifs aux élections ont été adoptés, au forceps, le Premier Ministre Solonanandrasana Mahafaly Olivier répondit, à la dérobade, en ces termes très provocants que « la démocratie a remporté ». En quatre ans de règne, sans partage, le président Rajaonarimampianina Hery Martial et ses fidèles « collabos » menaient la vie dure à la démocratie et aux droits humains fondamentaux.

Ceci explique… !

Publié le jeudi, 05 avril 2018
Et les incontournables députés et  sénateurs  roulent, allègrement, pour la quatrième session.  Vas-y donc nos braves élus pour 12 jours supplémentaires, des indemnités et avantages de plus et encore pour des « cadeaux », etc. ! Quelle aubaine mesdames et messieurs les  élus ! Continuez ainsi et laissez le peuple vivre sa misère. Il est clair comme l’eau de roche que les tenants du régime aient nettement fixé leur priorité. Les efforts soutenus et continus pour gagner la bataille contre la pauvreté, le combat sans merci, au quotidien, pour maitriser l’insécurité et la lutte acharnée pour  endiguer la corruption se trouvent, tous, relégués au…

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff