Editorial

Admis ou recalés

Publié le mardi, 23 juillet 2019
Le pays dans l'attente, si ce n'est pas déjà le cas, de la publication des noms des nouveaux membres du Gouvernement III Ntsay Christian, retient son souffle. Comme dans tout examen ou concours quelconque, il y en aura toujours des « admis » ou des « recalés » sauf exception qu'on assiste à des résultats à 100 %. On parle d' « examen » quand il s'agit d'imposer une barre à atteindre pour être reçu. Ainsi, tout candidat ou toute candidate ayant obtenu la moyenne requise peut être déclaré admis ou admise et cela quel qu'en soit le nombre. Quant…

L’unanimité

Publié le lundi, 22 juillet 2019
Pour une fois ! La nomination de Ntsay Christian tant attendue fut confirmée. En fait, l’homme fort du grand Nord retrouve, pour la deuxième fois, son fauteuil. Pour une fois dans les annales de la République, du moins les vingt dernières années, une personnalité fait l’unanimité autour d’elle. L’ensemble de la classe politique nationale apprécie, d’une manière ou d’une autre selon les sensibilités de chacun, le parcours de ce fonctionnaire international à la tête de l’Exécutif. L’échiquier politique local n’y voit pas trop d’inconvénients à sa propre reconduction. Plusieurs paramètres incontournables se trouvent à la base de cette prouesse inédite. Efficace…

Vilénies bestiales et monstrueuses !

Publié le dimanche, 21 juillet 2019
En phase à une grande et décisive mutation, le pays n’est toujours pas au bout de ces malveillantes surprises. En  attendant la publication des noms des heureux élus pour siéger au Gouvernement Ntsay Christian, des affaires datant du régime précédent débarquent et polluent l’environnement. En dépit du début encourageant d’une éclaircie de la vie nationale, les vilénies monstrueuses du régime déchu, celui de Rajao, continuent de vicier l’atmosphère. Les échos des barbaries bestiales dont les ex-barons aux cravates bleues passaient maitres ne cessent de choquer l’opinion.  

Choix judicieux et responsable

Publié le vendredi, 19 juillet 2019
Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant…

Et le combat continue !

Publié le jeudi, 18 juillet 2019
Les Barea, version compétions africaines CAN et CHAN ou mondiales, viennent de rehausser la dignité du pays et conforter l’assise de la fierté et l’unité nationale. L’équipe à Faneva Ima franchit le cap de niveau continental jamais atteint jusque-là. Nicolas Dupuis, le chef d’orchestre reconnu et respecté lançait royalement sur orbite le Onze national. La Nation toute entière manifestait sa reconnaissance. Le Chef de l’Etat s’était personnellement investi et cela pour redorer le blason et soutenir le sport notamment le football à Madagascar. Tout compte fait, les 25 millions de Malagasy sont fiers de l’exploit inédit de nos héros. Maintenant,…

De bons auspices

Publié le mercredi, 17 juillet 2019
Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin.…

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff