Editorial

Défi titanesque

Publié le vendredi, 17 janvier 2020
Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina donnera demain 19 janvier le coup d’envoi du reboisement national d’une envergure pharaonique jamais atteinte depuis 1960. Un travail de titan dont l’objectif vise à mettre en terre 19 millions de plants à travers tout le pays. Madagasikara doit, à la fin du premier mandat de l’actuel Président, retrouver son espace national recouvert d’arbres comme ce fut le cas auparavant. Il s’agit d’une priorité vitale pour le pays. Jadis une Ile verte avant d’être surnommée ironiquement  « l’Ile rouge » suite à la disparition inquiétante de la forêt, Madagasikara doit impérieusement retrouver son identité naturelle. Selon…

En selle !

Publié le jeudi, 16 janvier 2020
Les procédures d’usage de passation de service ayant été effectuées dans la journée d’hier jeudi 16 janvier, Franck Naina Andriantsitohaina, le nouveau maire élu, prend quartier à l’Hôtel de ville d’Analakely, le siège de la Mairie de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA). Il donne l’image réelle de quelqu’un, prêt pour un long périple d’une passionnante et noble aventure, qui monte en selle d’un « deux-roues ».  

Inflation galopante !

Publié le mercredi, 15 janvier 2020
Attention, le monstre arrive ! Il remonte dangereusement l'escarpé, « mananika ny trambo » et menace les hommes. Les agents de l'Etat s'apprêtent à toucher dès ce mois de janvier le salaire mensuel avec les 13% d'augmentation offerts gracieusement par Rajoelina Andry Nirina. Un cadeau de Noël et de fin d'année merveilleusement accueilli par les fonctionnaires et autres agents émargés au registre de l'Etat. A noter qu'en sus, ils ont reçu une prime, à titre spécial de fin d'année et de Nouvel An, de 65.000 Ar de la part du Raiamandreny de la Nation.  

La date butoir

Publié le mardi, 14 janvier 2020
La date fatidique du 24 janvier approche à grands pas. A compter de ce jour, mercredi 15 janvier, il reste neuf jours francs. Les membres du Gouvernement s’étaient engagés formellement auprès du Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina, le jour de leurs nominations, le 24 janvier 2019, qu’au terme d’un contrat de un an, ils seront appréciés sinon jugés par le numéro Un du pays de leurs prestations  au sein de leur département respectif. Le Président de la République leur imposait le concept d’obligation de résultats. Le pays englué dans la boue des difficultés innommables et insupportables requiert absolument de…

De la maturité s'il vous plaît !

Publié le lundi, 13 janvier 2020
Les proclamations des résultats définitifs à travers le pays des élections communales et municipales du 27 novembre 2019 mettent fin normalement à un épilogue enquiquinant. Une saga socio-politique inappropriée et totalement à côté de la plaque qui, dans une certaine mesure, perturbait l'ambiance des fêtes de fin d'année. Des manifestations « hors-sujet » liées à l'insuffisance de maturité des dirigeants. Le verdict est rendu, place au travail ! C'est une décision de Justice. Désormais, il faut s'atteler aux choses sérieuses et démarrer pour de bon.  

Quid de l’éducation civique

Publié le dimanche, 12 janvier 2020
Alors que nous étions, votre humble serviteur, des potaches des écoles primaires officielles où nous entonnions, à cœur joie et à chaque début de semaine sans faute, l’hymne national de la très chère mère Patrie « Allons enfants de la Patrie », La Marseillaise, on nous avait fidèlement appris en classe « l’éducation civique ». La maitresse nous avait inculqué les bonnes manières, les bonnes conduites en classe, à la maison et dans la société. Les marques de civilité ou du civisme, le souci de la propreté ont trouvé leur lettre de noblesse. L’institutrice nous apprenait aussi à chanter « Chère tempérance » pour nous faire…

Fil infos

  • Roland Ratsiraka - La manœuvre machiavélique d’un politicien déchu
  • Coronavirus - Les législations autorisent des prises d'initiatives locales  
  • Appel de Andry Rajoelina à Toamasina - « Si chacun prend ses responsabilités, nous maîtriserons cette épidémie »
  • Covid-19 - Pas de cadavres ramassés à Toamasina
  • Défilé du 26 juin sur l’avenue de l’Indépendance - Le régime renoue avec la célébration des années 70 et 90
  • Rétrocession des îles Eparses aux Malagasy - Que l'Union africaine et la SADC se manifestent
  • Gouvernement vs députés - Des sujets brûlants sur la table
  • Education nationale - Des parents roulent pour un arrêt total des cours
  • Malhonnêteté avérée - Un perdant aux dernières présidentielles trainé en Justice
  • Rivo Rakotovao et consorts - A bout de souffle

La Une

Editorial

  • Pire récession
    Tous les observateurs et analystes, économistes notamment, se rejoignent à un constat selon lequel le monde se dirige inexorablement vers la pire récession économique qu’il n’a jamais vu ni connu du moins ces cent dernières années. En 1929, une terrible crise assénait … mortellement la toute puissante économie américaine. Wall Street, le centre névralgique de la finance mondiale flanchait. Ce fut la panique générale au pays de l’Oncle Sam. Les ondes de choc atteignirent l’Occident. En 2008, une grave crise financière frappa  les grandes places financières de l’Europe auxquelles les ondes « telluriques » touchèrent l’outre-Atlantique.  

A bout portant

AutoDiff