Editorial

Dans l’œil … !

Publié le mardi, 17 octobre 2017
 La Commission nationale électorale joue un rôle-clé dans un processus démocratique. Elle est au centre de tous les litiges et de toutes les convoitises. Courtisée par ici, critiquée par-là, la Commission marche sur des œufs. Une moindre maladresse risquerait de tout mettre en péril. François Mitterrand, dans un dessein de moraliser la pratique politique et démocratique auprès des anciennes colonies d’Afrique réunies à La Baule (1989), pesait de tout son poids à imposer un train de mesures s’inscrivant dans la ligne droite d’un processus irréversible en faveur de la démocratie. Entre autres, l’instauration du multipartisme, le respect des droits élémentaires…

Maudite prolongation!

Publié le lundi, 16 octobre 2017
La suspension des cours des élèves et étudiants devait être reconduite cette semaine qui en est sa troisième. Pour les écoles publiques concernées, il s’agit d’une prolongation des vacances ou d’un ajournement de la rentrée. Pour cause, l’épidémie de peste. Jamais dans l’histoire relativement récente du pays, les cinquante dernières années, des écoles et universités n’ont dû être fermées, pendant trois longues semaines, pour des raisons d’épidémie.

Orpheline

Publié le dimanche, 15 octobre 2017
Zafy Albert, celui qui fut pris pour le « chantre » de la démocratie, disparait à l’âge de 90 ans. La démocratie perd l’un de ses plus grands défenseurs, sinon son père. Avec lui disparait, aussi, la vertu de l’humilité et de la probité. Propulsé au sommet de l’Etat des suites des contestations populaires au début des années 90 mettant fin au long règne de l’Amiral rouge Didier Ratsiraka, le Professeur Zafy Albert inaugura un nouveau style de gouvernance. Président de la Haute Autorité de l’Etat, HAE, il assuma la fonction de Chef de l’Etat, en tandem avec un certain Guy Willy…

Que reste-t-il ?

Publié le vendredi, 13 octobre 2017
Un père de famille, masseur-tradipraticien de son état, m’a pilonné d’un tas de questions dont entre autres que reste-t-il de Madagascar ? Les générations futures pourraient-elles jouir, un jour, de nos richesses ? La Grande Ile, à l’image d’une Société en situation de banqueroute, serait en liquidation ou en cessation. Tout devrait disparaître !

Date mythique

Publié le jeudi, 12 octobre 2017
Eliane Bezaza, le Secrétaire National du Parti Social Démocrate (PSD), appelle à l'éveil de la conscience nationale pour un devoir de mémoire. A quelques heures de la date mythique du 14 Octobre, elle invite chacun, en particulier le pouvoir en place, à honorer le souvenir de celui qui a été l'outil pour l'autodétermination du peuple malagasy : Philibert Tsiranana. En effet, 14 Octobre fut la période charnière conduisant le pays vers l'indépendance en 1960.

Loufoquerie !

Publié le mercredi, 11 octobre 2017
Régime insensé ! Quelqu'un est dit d'insensé quand il montre une inaptitude apparente à distinguer le comportement convenable vis-à-vis des prochains ou dans la société. Le cas se complique du moment que des symptômes apparaissent chez un responsable. L'Etat-Hvm perd la raison. Les tenants du régime, au sommet de l'Etat, sont malades de leur pouvoir. Les deux têtes de l'Exécutif entourés de leurs lieutenants font état de signes d'incohérence et d'ineptie, toutes deux flagrantes. 

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff