Editorial

Encore intacte !

Publié le vendredi, 20 avril 2018
Les quatre longues années d'absence d'Andry Nirina Rajoelina, ancien Chef d'Etat intronisé au moment de la Transition, n'ont pas eu raison de la popularité de ce jeune meneur d'hommes  auprès des Malagasy. Le capital-confiance dont il jouissait  n'a jamais fait l'objet de la moindre écorchure ni montré la trace d'aucune égratignure.

Le mensonge d’Etat

Publié le jeudi, 19 avril 2018
Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

Epées d’argile !

Publié le mardi, 17 avril 2018
En cette veille des grands rendez-vous électoraux et devant l’évolution critique de la conjoncture sociale et politique qui prévaut dans le pays, analystes et simples observateurs se demandent sur la réelle utilité de certaines instances ou institutions telles que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) ou encore le Conseil du Fampihavanana Malagasy (CFM) et bien d’autres. La Feuille de route établie par tous les acteurs politiques locaux et en concertation avec la Communauté internationale prévoyait la mise en place d’une nouvelle Constitution et d’un ensemble de structure jugé capable d’assister le régime transitoire vers la sortie de crise et d’accompagner,…

Redoutable épidémie

Publié le mardi, 17 avril 2018
Madagascar, en 2017 à partir du mois août, fut le théâtre d’une terrible épidémie, la peste, qui fit d’énormes dégâts humains. Le bilan final, selon l’OMS en coordination avec le Ministère malagasy de la Santé publique, s’élève à plus de 200 morts et des milliers de cas détectés et traités. Notons que cette intenable épidémie dont la période d’évolution s’étale d’août en mai de l’année qui suit persiste dans certains endroits de l’île. Il existe des foyers résistants qui font de Madagascar l’un des derniers pays d’Afrique où la peste n’a jamais été entièrement éradiquée. L’épidémie de 2017, a été…

Point focal

Publié le dimanche, 15 avril 2018
La grande famille de la communauté catholique romaine (ECAR) de Madagascar s’est retrouvée dans la journée d’hier à Vohipeno à l’occasion d’une cérémonie officielle consacrée à la béatification de « ramose » Lucien Botovasoa. Un prélat auprès du Vatican fut de la partie pour présider la grande messe. Cet enseignant profondément acquis à la foi chrétienne catholique résista, jusqu’à sa mort, à ne jamais renier sa foi au prix de sa vie durant les années troubles de 1947. Un fervent catholique ayant intégré le statut des martyrs. Vatican jugea légitime de l’élever au rang des saints de l’Eglise.

L’éternel otage

Publié le vendredi, 13 avril 2018
 A la fin des années 70, le peuple américain, à l’époque du président Jimmy Carter,  vivait l’un des pires moments de son existence. En effet, le 4 novembre 1979, 400 étudiants prirent d’assaut l’ambassade américaine à Téhéran et réussirent à prendre en otage les 52 membres du personnel auxquels s’ajoutèrent trois autres pris dans les locaux du ministère des Affaires étrangères. Ils ne seront libérés que le 20 janvier 1981 soit 444 jours de captivité. Pour rappel, l’élément déclencheur de cette grave crise fut l’hospitalisation du Shah d’Iran Mohammad Reza Palhavi, réfugié au Mexique, à New-York le 22 octobre 1979.

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff