Editorial

Peine perdue

Publié le jeudi, 26 avril 2018
Le vol 370 de « Malaysian Airlines » (code AITA MH370), un vol international régulier reliant Kuala-Lumpur à Pékin, un Boeing 777-200 ER avec à bord 239 passagers, est porté disparu depuis le 8 mars 2014. Malgré le ratissage « par mètre carré » du grand océan Indien, les recherches intensives échouèrent. Finalement, les autorités malaysiennes ont dû arrêter toutes les opérations de localisation ou d’identification. Dommage, ce fut une peine perdue ! Les experts en aéronautique et des accidents d’avions tentèrent de comprendre et de donner des éclairages à cet insolite et grave incident aérien. Toutes les hypothèses scientifiques et techniques pour donner le…

L’étau se rétrécit

Publié le jeudi, 26 avril 2018
Les marges de manœuvre du régime, en place, s’amenuisent au fil des jours. Les chances du président Hery Rajaonarimampianina de sortir indemne de ce traquenard dans lequel  il se fit lui-même piégé s’effritent inexorablement. A moins d’un miracle, le pouvoir HVM se dirige vers la chute. Sauf intervention inespérée et acceptée par le Kianja de nature à décrisper la tension, la fin inéluctable du règne de Rajaonarimampianina s’approche. L’étau se resserre !

Déjà vu et entendu !

Publié le mercredi, 25 avril 2018
Le funèbre scénario, en ces temps qui courent dans le pays, semble donner des images du déjà vu et entendu. Depuis les soulèvements populaires de mai  72, par intervalles plus ou moins les mêmes, des crises politiques  secouèrent la Grande île. Des crises cycliques qui présentèrent les mêmes causes déclenchant ainsi les mêmes effets. On ne retient nullement les leçons de l’Histoire ! Et on snobe les enseignements du passé. Et le pays revient, à chaque fois, à la case départ. Au point zéro !

« Monsieur le Président, c’est pas de ma faute ! »

Publié le lundi, 23 avril 2018
 A peine débarqué, le dimanche, le Chef de l’Etat s’apprêta à faire une déclaration à la Nation.  Le discours, tant attendu, avait eu lieu au Palais d’Etat d’Iavoloha dans la soirée même de son arrivée au pays, le dimanche 22 avril 2018. A Toamasina, aussi, lors de la pose de la première pierre de l’extension du port, dans la journée d’hier lundi, Hery Rajaonarimampianina prononçait un autre.  En substance, d’un ton arrogant et menaçant,  l’essentiel des interventions présidentielles, à Iavoloha et à Toamasina, se résume par des griefs directs, tirés à boulets rouges contre les professionnels du média. Les journalistes,…

Point de non-retour !

Publié le dimanche, 22 avril 2018
Ligne rouge. Le pire a été fait. Tombés dans leur propre piège, les tenants du régime ont franchi la ligne rouge, à savoir « verser du sang et attenter à la vie d’autrui ». Une erreur monumentale qu’il ne fallait jamais commettre ! Quels que soient les cas de force majeure, sur terrain, une bavure de ce genre, c’est-à-dire user des balles réelles face à une foule… sans arme, est une faute impardonnable. L’usage des bombes lacrymogènes assourdissantes ou suffocantes devait être banni. Si vous êtes en face de redoutables et dangereux « dahalo », dotés d’armes puissantes, vous devriez utiliser tous les moyens pertinents…

Bataille rangée

Publié le vendredi, 20 avril 2018
Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent…

Fil infos

  • Contre une présidentielle anticipée - Le HVM et ses sbires divaguent
  • Venue du Pape à Madagascar - « Je ne peux pas promettre à 100 % », dixit le Cardinal Tsarahazana
  • Andry Rajoelina - « La nomination des ministres autres que MAPAR et TIM était à notre insu »
  • Choix de ministres HVM indésirables - Peaux de banane de Rajaonarimampianina contre Ntsay Christian
  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes

Editorial

  • L’épreuve du feu
    Un premier et le plus grand test de grandeur nature attend le Gouvernement Ntsay. Supposé être né d’un accord politique entre les grandes formations politiques, principalement le MAPAR, le TIM et le HVM, le nouveau Cabinet subit un examen crucial et complexe qu’il faille réussir. Tel un prévenu qui, au cours d’une épreuve, doit porter une barre rouge de feu et réussir à traverser un obstacle avec, et cela, sans se faire brûler, le nouveau Premier ministre est soumis à un test très  délicat : parvenir à publier dans les heures sinon les jours qui viennent du calendrier de l’élection présidentielle anticipée ! Un test éprouvant et très dur, cependant le salut de la Nation passe obligatoirement par-là !  Ntsay fait face à deux blocs naturellement ou  foncièrement inconciliables, contradictoires.

A bout portant

AutoDiff