Publié dans Culture

Musique rock - Kiaka et Green comme au bon vieux temps

Publié le mardi, 17 janvier 2023


L’instant rock est toujours là pour réjouir les « métalleux » de la Capitale. L’agence Gasy Tsara invite deux groupes mythiques du rock des années 90 pour se retrouver sur la même scène. Il s’agit de Kiaka et de Green. Ces deux formations sont bien connues des adeptes de la musique « métal » de Madagascar.  Leurs prestations se font chaque fois remarquer, tant ces deux groupes se connaissent bien, notamment en vouant une passion commune pour la musique rock.
Ainsi, une soirée de look assez engagé et de « hard rock » aura lieu sur la scène de l’espace Dera sis à Tsiadana, le vendredi 27 janvier prochain à partir de 21h. Comme au bon vieux temps, les deux formations Kiaka et Green se retrouveront sur la même scène pour combler  de bonheur les « métalleux » de la Capitale en ce début d’année. A en déduire que ces deux groupes de rock vont renouveler leur expérience puisque ce n’est pas la première fois qu’ils se retrouvent dans un même concert. En effet, Nini, Jacquot et leurs musiciens respectifs ont déjà partagé la scène lors des concerts « Rage of Rock », « Blooky Festi-Rock » » ou encore durant l’événement « Malagasy Rock Star Live Tour » qui se sont tenus en France au mois de septembre 2017.
Pour ce vendredi 27 janvier, ils remettent ça et vont investir l’espace Dera pour un concert baptisé « Bonne année Rock », un événement qui s’annonce déjà très chaud. Il s’agit du premier concert de rock d’envergure où les deux formations vont reprendre les morceaux épiques de métal des années 80, 90 et 2000. Sans aucun doute, les riffs de guitare « trash » se mélangeront. Certes, on est déjà loin des années 80, où le jeune Nini, cheveux dans le vent, a chanté « Ilay mahantra » avec son fameux t-shirt griffé Iron Maiden. Mais le charismatique chanteur est toujours aussi énergique. De même pour Jacquot avec sa voix puissante. Effectivement, la vigueur et l’énergie débordante de ces deux chanteurs et leurs musiciens sont restées intactes. N’ayant pris aucune ride depuis, les deux groupes continuent à électriser l’ambiance, toujours avec une telle aisance naturelle. Bref, avec ces années d’expériences, ils promettent un spectacle tout feu toute flamme pour l’occasion.
Sitraka Rakotobe

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff