Publié dans Culture

Exposition - Indie et Yves Robinson présentent « Kitranotrano »

Publié le lundi, 11 septembre 2023
 « Kitranotrano », une exposition à découvrir dans les locaux de l’IFM à Analakely « Kitranotrano », une exposition à découvrir dans les locaux de l’IFM à Analakely

Les événements  se suivent mais ne se ressemblent pas à l’Institut français de Madagascar (IFM). Alors que le festival « Temps Fort Danse » bat son plein depuis la fin du mois d’août, les locaux de l’IFM repartent déjà avec une autre manifestation qui risquera de ravir les amateurs de peinture. En effet, le hall de l’IFM accueillera à partir de ce jour jusqu’au 21 octobre prochain une exposition un peu plus particulière. Baptisée « Kitranotrano », cette exposition, élaborée par Indie et Yves Robinson, invite le public à faire un voyage à travers des peintures en diorama en découvrant la ville des mille sous un autre aspect.
Pour la plupart des artistes peintres, spécialisés dans le style « classique », les sujets récurrents tels que le marché des fleurs, les rizières et les combats de coqs sont souvent représentés sur des toiles. Pourtant, les paysages urbains contemporains sont restés en retrait. Pour cela, ces deux artistes ont choisi d'innover en traitant ces paysages urbains comme sujet principal de leur exposition. Leur objectif est de porter un regard neuf sur la ville d’Antananarivo, en mettant en valeur son architecture et en montrant sa beauté souvent méconnue.
L’exposition se compose en deux parties. En premier lieu, le diorama détaillé et réalisé par Indie. Viennent ensuite les aquarelles créées par Yves. Les deux mediums se complètent, offrant une expérience visuelle captivante. L'exposition invite les spectateurs à explorer les œuvres et à chercher les liens subtils entre les deux artistes. Tout amateur de cet art reconnaîtra que les paysages urbains représentent une partie importante de la scène artistique. Des vues impressionnistes de la Capitale ont été capturées par Indie et Yves Robinson à travers l’exposition « Kitranotrano ». Dans cette expérience artistique unique, le public redécouvre la ville d’Antananarivo sous d’autres facettes. Si jamais vous avez la chance de passer du côté de l’avenue de l’Indépendance à Analakely dans les prochains jours, il ne vous reste plus qu’à aller faire un tour du côté de l’IFM pour vous faire votre propre avis. De plus, l’accès à cette exposition est gratuit.
Si.R

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Jeux olympiques 2024- Emmanuel Macron invite Andry Rajoelina
  • Assemblée nationale - 16 députés indépendants rejoignent l’IRMAR

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Mille convoitises !
    La forteresse au sein de laquelle le Roi Andrianjaka (1610 – 1630) devait installer les mille guerriers assurant la sécurité de son « lapa » fondé sur le haut de la colline à Analamanga, en 1610, contre l’éventuelle attaque des Vazimba qui s’y trouvaient déjà sur place intéressera 4 siècles plus tard les mille convoitises. Les premiers occupants du site, les Vazimba, devaient réagir face à cette colonisation par ce fils cadet du grand Roi Ralambo, d’autant qu’il installait y les mille colons (ou guerriers). La forteresse des mille guerriers qui deviendra plus tard la « Cité des mille », la capitale du royaume d’Analamanga. « Antananarivo », la Ville des Mille, sera en toute évidence la capitale de l’Imerina sinon du Fanjakana Hova. A l’arrivée des vazaha en 1896, année de la colonisation, ils gardèrent Antananarivo comme capitale du pouvoir colonial.

A bout portant

AutoDiff