Publié dans Culture

Disparition - La danse urbaine pleure Ophélie Santika

Publié le vendredi, 29 mars 2024
 Ophélie Santika Randriamanga s’en est allée jeudi dernier Ophélie Santika Randriamanga s’en est allée jeudi dernier

L’une des figures incontournables de la danse urbaine malagasy vient de rejoindre les étoiles.  Le 28 mars dernier, la stupeur envahissait le monde artistique à l’annonce du décès de la danseuse Ophélie Santika Randriamanga. Une artiste, membre du groupe de danse Dih’Vin, danseuse et coach de zumba la plus connue dans la Grande île s’en est allée. « Je n’ai pas les mots. L’annonce de sa disparition m’a secoué. Depuis que je l’ai connue, cette danseuse avait une maladie qui l’a rongée petit à petit. Il y avait des moments où Ophélie m’affirmait qu’elle n’a plus de force, qu’elle est trop fatiguée et devrait se faire soigner. Mais à chaque fois que je lui demande ce qu’elle a, Ophélie refuse de m’en parler. Elle trouve toujours un autre sujet de conversation et évite de discuter à propos de sa maladie. Au fil des jours, j’ai aperçu que celle-ci l’a progressivement détruite. Elle a perdu du poids et son corps s’est affaibli. Jusqu’à aujourd’hui, cette maladie m’est encore inconnue. Tous ce que je peux dire, c’est qu’elle s’est battue jusqu’au bout », explique Navin, fondateur du groupe Dih’Vin.
Selon l’affirmation de ses amis danseurs, Ophélie est décédée à la suite d’un arrêt cardiaque dû à une grosse fatigue. De nombreux fans, personnalités publiques et artistes ont partagé la triste nouvelle sur les réseaux sociaux, exprimant leur profonde tristesse, tout en saluant la danseuse comme étant une professionnelle du zumba. Toutes ces personnes ont adressé un message touchant à Ophélie, en se rappelant de joyeux souvenirs passés en sa compagnie, et lui souhaitant une paix éternelle dans la danse. Avec ses 20 années de carrière artistique, Ophélie à animé le monde de la danse à Madagascar. « Elle incarnait la joie de vivre qu’elle partageait volontiers avec tous. Admirée de tous, elle transmettait à toutes les générations, grâce à son talent, ses émotions par la danse et sa gentillesse, tout cela pour le plaisir de ces gens », s’exprime encore Navin. « Ophélie était une amie fidèle, généreuse, une personne unique. Nous ne l’oublierons jamais, car son départ laisse un vide immense dans le cœur de tous les danseurs et artistes. Repose en paix Ophélie », pleurent ses collègues du Fito Zumba.  La Rédaction du journal La Vérité s’associe au deuil de la famille et toute l’équipe de la danseuse, à qui nous adressons également nos sincères condoléances.
Si.R

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff