Publié dans Economie

Air Madagascar - L’Airbus 340 enfin opérationnel

Publié le lundi, 17 août 2020

Après un semestre d’intervention technique. Suite à la directive 2019-0146 du 21 juin 2019 édictée par l’Autorité de l’aviation civile européenne (EASA) pour toutes les compagnies exploitant des appareils de type Airbus 340 et Boeing 737 équipés de moteurs CFM56-5B, CFM56-5C et CFM56-7B, Air Madagascar a dû procéder, au mois de juillet de l’année dernière, à une intervention technique obligatoire sur ses deux A340 composant sa flotte. Pour l’occasion, la compagnie aérienne a été obligée de mettre en place des alternatives de transport pour assurer ses vols long-courriers. Un Airbus A380 de la compagnie Hilfy a ainsi été affrété. Par la suite, cette intervention a duré plus de temps que prévu pour l’un des appareils, le clouant au sol durant plusieurs mois.
Selon les responsables au niveau de la compagnie, « cet appareil a subi deux opérations. La première est notamment le A-Check. Et la seconde a été le changement de moteur pour se conformer aux exigences de l’Autorité de l’aviation civile européenne. Il ne faut pas oublier que l’Europe figure parmi nos principales destinations. De ce fait, si nous refusons de nous conformer à ses exigences, nous risquerons de ne plus pouvoir y desservir. En tout cas, notre appareil est de nouveau opérationnel pour effectuer les prochains vols de rapatriement et autres ». Le check A est notamment une visite de l’avion permettant de déceler les éléments abîmés voire les remplacer. Cette opération peut être particulièrement coûteuse car elle remettra l’usure de l’avion à un taux de 0% prévenant toutes pannes pour un certain temps.
Les travaux faits à l’appareil ont pris fin juste avant la fermeture des frontières en Europe mais aussi dans la Grande île. Air Madagascar n’a donc pas eu les moyens financiers pour le ramener au pays. Effectivement, l’avion était bloqué à l’étranger jusqu’à l’organisation du premier vol de rapatriement en Europe. C’est pourquoi, il n’y a pas eu de vol au départ de Madagascar comme le vol « spécial étudiants » de vendredi prochain. L’appareil a décollé directement de la France. En tout cas, notre compagnie aérienne se prépare d’ores et déjà pour le prochain vol de rapatriement, prévu le 22 août prochain.
Rova Randria

Fil infos

  • Stade Barea - Une avancée impressionnante des travaux
  • Les réserves d’eau d’Andekaleka à sec - Plusieurs quartiers dans le noir
  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff