Publié dans Economie

Ouverture de la frontière aérienne à Nosy Be - 2 350 touristes en deux mois

Publié le vendredi, 27 novembre 2020


Les opérateurs touristiques à moitié sauvés. Le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM) a fait le point sur le tourisme à l’île de Nosy Be, hier à Anosy. Selon Yves Maurice Rakotoniaina, directeur général du tourisme, presque 50 % des activités touristiques reprennent actuellement dans l’île au parfum depuis le début du mois dernier. « Ethiopian Airlines transporte en moyenne 90 à 130 passagers par jour. Les hôtels ayant une capacité d’accueil inférieure à 50 chambres ouvrent tous leurs portes actuellement. On peut dire que l’économie de Nosy Be commence petit à petit à rebondir depuis l’ouverture de son aéroport au début du mois d’octobre. Toutefois, les grands établissements à capacité supérieure restent encore fermés jusqu’à ce jour », rapporte-t-il.
A l’heure actuelle, trois compagnies aériennes ont l’autorisation de desservir la ligne, à savoir Ethiopian Airlines, Air Madagascar et Air Austral. L’ouverture totale des frontières reste encore en ce moment à la discrétion des autorités. Joël Randriamandranto, ministre de tutelle, a souligné que « toute décision est prise en fonction de l’évolution de la pandémie de Covid-19 dans le reste du monde. Il est vrai que la fermeture de nos frontières aériennes coûte cher à l’économie nationale, mais il ne faut pas non plus écarter l’aspect sanitaire », avance-t-il.
Solange Heriniaina

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff