Publié dans Economie

Réduction du délai de dédouanement - Que des avantages pour les opérateurs

Publié le vendredi, 19 février 2021

La Direction générale des douanes (DGD) avec la concurrence des différentes parties prenantes entendent réduire à sept jours, soit une semaine, le délai de dédouanement des produits d’ici 2023.

Un enjeu de taille nécessitant la contribution de tous les acteurs concernés. Dans tous les cas, cette réduction n’aura que des avantages pour les opérateurs. « La baisse du délai de dédouanement intervient directement sur la baisse des frais de magasinage. Ces frais sont facturés par jour. Plus le nombre de jours est réduit, plus les frais sont réduits », souligne Zafivanona Lainkana, directeur général de la douane malagasy, hier, lors d’un atelier de validation et de signature des engagements pour l’Observatoire du délai de dédouanement (ODD), au Centell Hotel Antanimena. « Nous avons constaté que le dédouanement se fait de plus en plus vite au cours des dernières années. Et nous espérons que cette situation ira en s’améliorant. Il faut savoir que les prix d’achat des produits sont comme des prêts. La réduction des frais de magasinage contribue alors à faciliter le remboursement de ces prêts. Toutefois, plusieurs points sont encore à améliorer aujourd’hui pour améliorer le quotidien des consommateurs», soutient Hassim Amiraly, président du Syndicat des industries de Madagascar (SIM). 

Toutes les parties prenantes autant privé que public se sont ainsi engagées, hier, pour agir dans l’amélioration du délai de dédouanement et tous les services tournant autour que ce soit au niveau aérien que maritime.  

Rova Randria

Fil infos

  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !
  • Education - 500 000 ariary d’aides spéciales pour chaque maître FRAM
  • Marc Randrianisa recherché - Pour appel au meurtre contre Mialy R. et ses enfants
  • Pillage à Toliara - 30 auteurs du forfait arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • De Marc à Marco …
    Il n’y a qu’un pas à faire ! Plus précisément, un brin de cheveu à repérer ! Entre Marc Ravalomanana (MR) et Marc Randrianisa (MR), le même sigle, la ressemblance frappe trop du moins par un prénom drôlement identique « Marc » et dans le mode pensée ainsi que la manière d’agir bizarrement le même. Si le premier ne jure que par la chute du régime « Orange » autrement dit la mort politique de Rajoelina Andry, le second s’entiche à attenter à la vie (physiquement) de Rajoelina et à sa petite famille. Si le premier Marc, au nom d’une vengeance viscérale, se caressait discrètement l’idée de voir se réaliser son macabre projet et agissait ouvertement pour le concrétiser et cela depuis 2007-2009 tandis que le second Marc depuis 2009 couve l’idée diabolique d’abattre Rajoelina, lui et ses proches. Enfin, si le premier s’était « enfui » au pays de…

A bout portant

AutoDiff