Publié dans Economie

Programme « One district, one factory » - 30 industries en cours d’installation

Publié le mercredi, 09 juin 2021

Le Gouvernement a l’ambition de mettre en place des industries dans les 119 Districts. La moitié du chemin a déjà été accomplie l’année dernière. Durant la rencontre des membres du Gouvernement avec les députés en visioconférence, le Premier ministre Ntsay Christian a fait part de la poursuite des efforts menés dans le secteur productif.

Selon ses dires, trente industries sont actuellement en cours d’installation au niveau des districts. « Les papiers administratifs de ces entreprises sont presque terminés. Nous avons fait en sorte que chaque industrie répond aux besoins et au contexte local » souligne le chef du Gouvernement. Pour rappel, le programme ODOF permet de rehausser le pourcentage de la productivité, d’améliorer la qualité de la production, de respecter les différentes normes requises et surtout de faciliter le commerce de ces produits locaux. Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lantosoa Rakotomalala, a également fait part que cinq entreprises demandent la transformation de la vanille en produits dérivés. « L’avantage de la transformation c’est d’éviter le gaspillage. Dans la filière vanille par exemple, il y a des écarts de triages », avance le ministre. Les dernières prévisions tablent une croissance économique de 3,2% cette année après un repli de 4,2% en 2020. Elle serait essentiellement tirée par le secteur secondaire à hauteur de 4,9%, contre -16% l’année dernière. 

Des opérateurs dans le secteur de l’industrie se réjouissent de l’initiative du Gouvernement. Toutefois, ils attendent des actions concrètes en faveur des opérateurs dans le contexte de crise sanitaire actuel. « Nous partageons les mêmes visions que le Gouvernement en termes d’industrialisation car c’est un moyen de créer de l’emploi dans le pays. Toutefois, les entreprises sont actuellement en difficulté financière. Les opérateurs ont proposé un financement direct comme dans tous les autres pays du monde. Mais le Gouvernement a proposé un prêt à taux bonifié alors que nous n’avons même pas les moyens de rembourser les dettes durant cette deuxième vague », souligne Andrianavalomanana Razafiarison, président du groupement des patronats malagasy (FIVMPAMA).

Solange Herinianina 

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff