Publié dans Economie

Vols sur Tsaradia - Les TDR de nouveau exigés !

Publié le mercredi, 17 novembre 2021


Mesures préventives. Dans un communiqué paru, hier, la filiale domestique d’Air Madagascar a mis à jour son protocole sanitaire. Désormais, « faisant suite aux directives émanant des autorités sanitaires, la compagnie informe son aimable clientèle qu’à compter du 16 novembre, tous les passagers au départ des provinces vers Antananarivo doivent effectuer impérativement un test de diagnostic rapide (TDR) de covid-19 avant leur départ », indique-t-elle. Le TDR doit ainsi se faire à l’aéroport, trois heures avant le départ. Toutefois, toujours selon les informations de cette compagnie aérienne, les tests TDR au départ d’Antananarivo vers les provinces restent toujours obligatoires et maintenus. Auparavant, les mesures étaient plus ou moins laxistes. Au fil des mois, les dispositions mises en place ont pratiquement été mises de côté. « Au mois de septembre dernier, j’ai voyagé avec Tsaradia sur la ligne Antananarivo-Mahajanga-Antananarivo. Pourtant, je n’ai effectué aucun test ni au départ de la Capitale pour la cité des fleurs ni au voyage retour. Mais aujourd’hui, j’ignore si ces procédures sont encore maintenues surtout avec la réouverture des frontières du pays », témoigne une passagère. Mais avec les cas actifs dans certaines régions du pays telles que Morondava ou encore Antsirabe, la prudence est de mise pour éviter une recrudescence de la pandémie de coronavirus dans la Grande île. « Nous voulons surtout assurer un voyage dans le respect des strictes normes de sécurité à nos clients », soutient la compagnie. Concernant le paiement de ces tests, Tsaradia n’a pas encore communiqué les dispositions prises dans ce sens. Auparavant, ces tests étaient pris en charge par la compagnie en collaboration avec le ministère de la Santé publique. L’on ignore donc actuellement si ces tests vont devenir payants comme pour ceux des vols internationaux.  
Rova Randria

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff