Publié dans Economie

Forum sur le capital naturel - L’implication des communautés de base encouragée

Publié le jeudi, 30 juin 2022

La valorisation du capital naturel pour la croissance verte. C’est l’objectif que se fixent les participants à la deuxième édition du Forum sur le capital naturel qui se tient présentement à l’hôtel Radisson Blu, sis à Ambodivona. Durant la première journée, les participants ont échangé sur la façon d’intégrer et financer le capital naturel dans les politiques et les investissements pour la croissance verte à Madagascar, en s'appuyant sur les priorités, les expériences et les engagements des parties prenantes nationales.

Des techniciens du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD), des scientifiques, des bailleurs de fonds, des institutions académiques et de recherche, ainsi que des acteurs dans le domaine économique se penchent ainsi sur ces ambitions du forum. A cette occasion, les responsable au sein du Fonds mondial pour la nature (WWF) ont tenu a exposé les impacts positifs de l’implication des communautés de base dans la protection de l’environnement. « Malgré les difficultés qu’ils doivent surmonter, ne serait-ce que pour leur propre survie en milieu rural face à la pauvreté ou encore d’autres pressions de ce type, les communautés de base, dans la plupart des cas, mettent un point d’honneur à contribuer positivement à l’effort de préservation de la nature », argue Nanie Ratsifandriamanana, Country Director du WWF à Madagascar.

Synergie

Une façon pour cette responsable de mobiliser et de rassembler l’ensemble des parties prenantes, de renforcer la synergie des actions et de favoriser un ancrage plus fort au niveau politique pour qu’elles puissent mener des actions et inciter l’engagement des acteurs, notamment le secteur privé. D’ailleurs, les différents outils et méthodologies déjà développés ou expérimentés, à Madagascar et ailleurs, ont été discutés durant ce forum, tout cela afin de comptabiliser le capital naturel et d’estimer ses valeurs aussi bien sur le plan social, économique et écologique. Pour rappel, le Forum sur le capital naturel est organisé par le réseau Nat Cap Madagascar (« Natural capital of Madagascar »). Ce dernier a pour mission de promouvoir la considération et l’intégration du capital naturel dans le processus de prise de décisions et dans les actions de tous les acteurs de développement issus de différents secteurs. Son objectif consiste à faciliter les rencontres, les échanges ainsi que le partage des bonnes pratiques et leçons apprises entre les parties prenantes sur le capital naturel. Le réseau Nat Cap Madagascar est actuellement composé de 40 membres issus de différentes institutions et est co-dirigé par le ministère de l’Environnement et du Développement durable, WWF Madagascar, le Programme USAID Hay Tao et le Groupe Axian. Le secrétariat technique est supporté par WWF Madagascar qui assure également l’animation et la coordination du réseau.

La Rédaction

 

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff