Publié dans Economie

Madagascar Airlines - L'arrivée de l'Embraer 190-E2 très attendue

Publié le mardi, 24 janvier 2023


L’ATR 5R-EJD de la compagnie aérienne nationale a dernièrement été foudroyé, lors de son atterrissage sur le tarmac de l’aéroport Roland-Garros. Ce qui a contraint la compagnie à réorganiser son planning des vols domestiques. En effet, c’est toute la compétitivité de Madagascar Airlines qui est mise en jeu autant sur le plan régional avec cet incident survenu à La Réunion. Les passagers du MD191 reliant La Réunion à Antananarivo ont embarqué sur Air Austral. Ainsi, ce sont les compagnies des îles voisines qui profitent de la défaillance passagère de Madagascar Airlines sans mentionner la réouverture imminente de la ligne Johannesburg-Antananarivo qui deviendra alors l’exclusivité de la compagnie sud-africaine si jamais l’ATR de Madagascar Airlines fait encore faux bond une énième fois.
Dans ce contexte, l’arrivée de l’Embraer E190-E2 est vivement attendue. La signature du contrat de partenariat entre la compagnie aérienne Madagascar Airlines et l'avionneur Embraer ainsi que la société Azorra pour la location d'un avion Embraer E190-E2 s'est tenue au Palais d'Etat d'Iavoloha au mois de décembre de l’année dernière. Une collaboration qui permettra le renforcement et la modernisation attendue de la flotte aérienne de Madagascar Airlines qui pourra alors enfin tenir tête à ses concurrentes directes dans la zone océan Indien. D’ailleurs, le Président de la République en personne s’est engagé fièrement dans ce projet de modernisation. « Je suis Malagasy, cette compagnie aérienne est malagasy, elle est un patrimoine de notre Nation et elle doit être notre fierté nationale. C’est pour toutes ces raisons que j’ai pris la décision et l’engagement de tout faire pour sauver notre compagnie aérienne nationale », a déclaré d'emblée le Président Andry Rajoelina. « La relance de notre compagnie aérienne nationale exige des changements »,  rajoutait-il à l’époque.
Gestion intègre
Une façon pour l’homme fort du pays d’encourager tous les responsables au niveau de tous les échelons et à travers leurs responsabilités respectives, à appliquer une politique de gestion basée sur une gouvernance intègre, pragmatique et performante. Ainsi à travers cet accord, Madagascar prouve qu’il se donne les moyens de concrétiser ses ambitions de devenir un pays attractif et une destination d’affaires et de tourisme dans l’océan Indien et en Afrique australe. En effet, le secteur aérien représente un fort levier de croissance en stimulant les secteurs pour Madagascar tels que le tourisme, l'industrie, le commerce et a plus large effet  et joue une part importante pour promouvoir les investissements à Madagascar. Pour rappel, Air Madagascar s’est retrouvée en défaut à cause d’une mauvaise gestion. Elle a croulé sous des dettes allant de 110 millions à 120 millions de dollars. Un changement de stratégie pour mettre un terme aux activités à perte s’est imposé. D’où l’impératif de l’acquisition de cet aéronef de nouvelle génération. A rappeler que L'E190 E2 a une capacité de 96 sièges dans une configuration de deux classes. Il a une autonomie approximative de 6 heures de vol, et peut potentiellement permettre de relier Antananarivo - Dubaï. Le nouvel Embraer E190-E2 assurera alors la liaison aérienne nationale entre Antananarivo et Nosy Be, Antsiranana, Taolagnaro, Toliara, ainsi que les vols vers La Réunion, l’île Maurice, les Comores, l’Ethiopie et Dubaï.
Hary Rakoto

 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff