Publié dans Economie

Ministère de l’Economie en Corée - Focus sur la transformation agricole du pays

Publié le jeudi, 14 septembre 2023

Présentement, Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison, joue un rôle de premier plan à la conférence ministérielle organisée par Korea-Africa Economic Cooperation (KOAFEC). Cette rencontre, réunit une trentaine de ministres de l’Economie et des Finances africains autour du thème « Embrasser un avenir durable : transition énergétique juste et transformation agricole en Afrique ». L'Afrique, en tant que continent riche en ressources naturelles, se trouve confrontée à des défis majeurs tels que le manque de financement et l'exposition au changement climatique. Madagascar, pays insulaire de l'océan Indien, est particulièrement vulnérable aux effets du changement climatique, malgré ses émissions de carbone relativement faibles. 

Cependant, le pays recèle d'innombrables ressources inexploitées qui pourraient contribuer de manière significative à la transition énergétique et à la transformation agricole en Afrique. Lors de sa prise de parole à la conférence, le Grand argentier a souligné l'importance de la transition énergétique juste pour Madagascar. Elle a mis en avant la vulnérabilité du pays aux bouleversements climatiques, avec des impacts visibles sur l'agriculture et l'environnement malgache. Elle a également rappelé que Madagascar dispose de vastes ressources naturelles inexploitées, offrant ainsi des opportunités considérables pour contribuer à la transition énergétique et à la transformation agricole en Afrique. La transition énergétique, un enjeu majeur pour Madagascar, vise à réduire la dépendance aux combustibles fossiles et à promouvoir l'utilisation de sources d'énergie propre et renouvelable.

Investissement 

Par ailleurs, la ministre a souligné que Madagascar avait déjà entrepris des actions importantes dans ce domaine, telles que l'investissement dans les énergies renouvelables, notamment l'énergie solaire et éolienne, ainsi que la promotion de pratiques agricoles durables. La transformation agricole est également au cœur des préoccupations de Madagascar. Le pays, riche en terres arables et en ressources agricoles, a un potentiel énorme pour augmenter sa production agricole et contribuer à la sécurité alimentaire de la région. Ainsi Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison a insisté sur l'importance de soutenir les agriculteurs malgaches pour améliorer la productivité, adopter des pratiques agricoles durables et accéder aux marchés internationaux. La conférence KOAFEC offre une opportunité précieuse aux pays africains de collaborer, de partager leurs expériences et de trouver des solutions conjointes pour faire face aux défis de la transition énergétique et de la transformation agricole. La participation active de Madagascar, dirigée par la MEF, démontre l'engagement du pays à jouer un rôle de premier plan dans la promotion d'un avenir durable en Afrique. Alors que la conférence se poursuit, Madagascar espère contribuer de manière significative aux discussions et aux initiatives visant à soutenir la transition énergétique et la transformation agricole en Afrique. La Grande île est déterminée à exploiter son potentiel naturel pour aider l'ensemble du continent à embrasser un avenir durable et à faire face aux défis du changement climatique.

 

Hary Rakoto

Fil infos

  • Rénovation au bord de mer de Toamasina - Un des grands travaux du Président Rajoelina inauguré
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Législatives à Faratsiho - Le présumé vainqueur dans de beaux draps
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Des opportunités multiples pour la Grande île 
  • Retour sur la scène politique - Des politiciens ratent le coche 
  • ACTU-BREVES
  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Banale fête !
    Pauvre de toi Dada ! Tu ne pèses pas plus qu’une plume face à la grande affection et à la notable attention que l’on accorde volontiers à Neny. La journée de la fête des Pères se passe banalement à l’exception de quelque geste de reconnaissance ou de gratitude envers celui qui est le chef de famille.Sonora Smart Dodd, une Américaine de Spokane, de l’Etat de Washington, a eu l’idée, il y a 100 ans, de célébrer pour la première « la fête des Pères » en l’honneur de son père en juin 1910. Et depuis, les Américains le célèbrent annuellement. Ce fut le Président Lyndon Baines Johnson (nov 1963 – janv 1969) quil’officialise tous les 3è dimanche du mois de juin. En France, deux ans après le début de la célébration de la fête des Mères, en 1952, qu’on commença à consacrer une journée en l’honneur des Papa.A Madagasikara, la…

A bout portant

AutoDiff