Publié dans Economie

Atteinte des ODD - Catalyser les énergies renouvelables à Madagascar

Publié le jeudi, 08 février 2024

Pour un développement durable. Le Gouvernement de Madagascar, en collaboration avec le système des Nations unies, intensifie ses efforts pour impliquer davantage le secteur privé dans la promotion de solutions énergétiques durables. Cette initiative fait partie de la mise en œuvre du projet Financement intégré pour les énergies durables (FIER) par le Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), l'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) et le Fonds conjoint des Nations unies pour les objectifs de développement durable (JSDGF). Le ministère de l’Economie et des Finances ainsi que le ministère de l’Energie et des Hydrocarbures sont également des partenaires clés de cette initiative. Selon une source officieuse, le mécanisme de réduction des risques financiers, connu sous le nom de Derisking Facility, devient opérationnel dans le cadre du projet FIER. 

Ce mécanisme offre des opportunités de financement, comprenant des prêts concessionnels, des garanties et des paiements de subventions basées sur les performances, destinés aux projets développés par des petites et moyennes entreprises privées prêtes à investir, mais rencontrant des difficultés à lever des capitaux. Les domaines prioritaires ciblés incluent les projets d'énergie durable, de cuisson propre et d'efficacité énergétique. Grâce à l'appui financier du JSDGF au Gouvernement malagasy, un fonds catalytique de 4 millions de dollars américains sera déployé d'ici mars 2026. Cette somme accompagnera divers projets du secteur privé axés sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique, renforçant ainsi la dynamique énergétique en faveur du développement économique et environnemental de Madagascar. 

Solution énergétique durable

Le ministre de l’Energie et des Hydrocarbures, Olivier Jean-Baptiste, exprime sa confiance en la capacité de Madagascar à transformer son paysage énergétique, soulignant « l'engagement à soutenir chaque étape de ce parcours ». De même, la représentante résidente du PNUD à Madagascar, Madame Natasha Van Rijn, affirme que « cette initiative du SNU à travers le projet FIER constitue un catalyseur de changement, offrant à Madagascar une opportunité unique de diversifier ses sources d'énergie et de stimuler le développement socio-économique ». Une session d’information détaillée aux entreprises a été organisée pour expliquer les aspects techniques de l'Appel à manifestation d'intérêt (AMI). Selon le communiqué, cette initiative vise à aider les entreprises à comprendre les opportunités de financement ainsi que les critères d'éligibilité. D'autres sessions en ligne et en présentiel sont prévues en février dans différentes régions du pays. Après la clôture de l'AMI le 18 mars 2024, une évaluation approfondie des manifestations d'intérêt sera effectuée pour sélectionner les projets bénéficiant du mécanisme de réduction des risques. Le PNUD, l'UNCDF, et leurs partenaires travailleront en étroite collaboration pour concrétiser les ambitions du projet et catalyser le potentiel de l'énergie durable à Madagascar. L'appel à manifestation d'intérêt au secteur privé pour des subventions, garanties de prêt et prêts est officiellement lancé, marquant une étape significative dans la promotion des solutions énergétiques durables à Madagascar. L'événement de lancement au Carlton Anosy a réuni des représentants du secteur privé, des institutions publiques et des partenaires techniques et financiers, soulignant l'importance de cette collaboration pour l'avenir énergétique du pays.

 

Carinah Mamilalaina

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff