Publié dans Economie

« Ravinala Airports » - Finalisation de la mise en place des passerelles en février

Publié le mercredi, 26 décembre 2018

Le nouveau terminal international de l’aéroport d’Antananarivo se rapproche de sa forme finale. Effectivement, le chantier évolue à pas de géant. Et actuellement, les travaux se focalisent sur l’installation des trois passerelles. Après leur arrivée à la fin du mois d’octobre dernier, les techniciens se sont surtout focalisés sur l’aspect mécanique ainsi que la connexion de ces passerelles avec le terminal. Et à la fin de l’installation, une série de tests sera exécutée pour voir les différents réajustements à faire.

La finalisation de la mise en place de ces nouvelles infrastructures sera prévue vers le mois de février prochain. D’après les responsables, les manipulateurs de ces passerelles devront ensuite suivre une formation pour pouvoir bien s’en servir. A noter qu’ils ne seront pas les seuls à recevoir une formation, mais ce sera tout l’ensemble du personnel de l’aéroport. L’objectif étant de faire un transfert de connaissances entre le fabriquant et les équipes malagasy pour qu’ils puissent travailler selon les normes internationales.

En tout cas, ces nouvelles installations vont permettre au terminal d’Ivato d’entrer dans les normes, comme l’explique  Patrick Collard, directeur général de Ravinala Airports : « Grâce à ces passerelles, Ravinala Airports priorise la qualité de service, le confort et l’expérience des passagers. Ces infrastructures permettent d’avoir un accès direct vers l’avion sans passer par le tarmac et d’embarquer ou de débarquer de l’avion sans subir les changements de météo. Nous souhaitons attirer de nouvelles compagnies aériennes et nous devons montrer que nous avons des nouvelles installations modernes, répondant aux normes internationales ». Outre ces passerelles, les constructeurs se sont désormais attaqués aux travaux d’intérieur tels que les canalisations, les carrelages ainsi que la mise en place des divers équipements. Quant au parking, les travaux ne tarderont pas à débuter.

Rova R.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff