Publié dans Economie

Asia-Enjoy - Madagascar Neuf journées complètes de salon

Publié le jeudi, 24 janvier 2019

Le plus long évènement économique dans tout Madagascar. Pour cette 4e édition de l’Asia-Enjoy Madagascar, les organisateurs ont vraiment frappé fort. Effectivement, pour cette fois, l’évènement durera neuf jours, plus précisément du 30 mars au 7 avril prochain, à la Zone Forello Expo sise à Tanjombato. « Le choix des neuf jours découle surtout de la demande des participants. Depuis toujours, nos évènements durent quatre jours. Toutefois, pour les entreprises et les participants venant d’Asie, cette durée est trop courte. Se déplacer pour un si court laps de temps serait une perte. Donc, à la demande, nous avons rallongé notre évènement  pour leur permettre d’y participer », explique Michel D. Ramiaramanana, président du comité d’organisation d’Asia-Enjoy Madagascar. A noter que plus de dix-huit pays seront présents au salon, à ne citer que le Pakistan ou les Philippines qui y participeront pour la première fois. Une aubaine pour les exposants mais aussi une opportunité pour les visiteurs de découvrir davatage d’exposants ainsi que leurs stands. Il faut savoir qu’une surface de  12 000m2 destinée aux expositions ne se visitera pas en une seule journée !

 

 Des invitations disponibles en ligne

 Et comme à chaque édition, l’agence Première ligne diffusera plus de 150 000 invitations gratuites auprès de ses différents partenaires. « Ce salon englobe plusieurs thématiques. Tout le monde pourra ainsi tirer profit de ce salon. C’est pour cette raison que nous voulons permettre au plus grand nombre de personnes d’y participer », défend le président du comité d’organisation de l’évènement, lors de la conférence de présentation de l’évènement, hier au Louvre, Antaninarenina. Dans cette optique, les intéressés pourront également récupérer leur invitation gratuitement en ligne, sur le site web de l’évènement, à partir du 15 février prochain. Il s’agit d’une grande innovation dans la Grande île.  « Nous savons à quel point le temps c’est de l’argent, surtout avec les embouteillages de la Capitale. Cette nouvelle option a ainsi été mise en place afin de faciliter l’obtention des invitations. L’ultime objectif est d’améliorer le taux d’accès au salon », développe le comité d’organisation.   

Rova Randria

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff