Publié dans Economie

BGFI Bank Madagascar - Nouvelle implantation à Mahazo

Publié le mardi, 05 mars 2019

Après l’inauguration de l’agence à Ambohibao, BGFI Bank Madagascar s’implante de nouveau au cœur du marché de Mahazo. La cérémonie d’ouverture s’est déroulée vendredi dernier. En effet, Mahazo est une zone commerciale et industrielle très dynamique. L’installation de BGFI Bank Madagascar dans cette localité confortera aussi bien l’essor des entreprises que celui de leurs collaborateurs repérés dans cette localité. Comme toutes les autres banques BGFI, l’agence à Mahazo met en avant la qualité de service du groupe.

« Cette agence sera semblable à toutes les autres agences, notamment dans le service client car la banque s’est engagée à être proche de ses clients. En effet, BGFI Bank mise beaucoup dans la rapidité de service. Les dossiers seront traités en un temps minimum, soit en deux semaines au maximum, sans toutefois dépasser un mois. Par ailleurs, le taux de crédit est personnalisé. Ce qui signifie que toutes les offres sont sur mesure. Ainsi, les produits s’adaptent en fonction des besoins du client. Parallèlement à cela, les personnels de la banque offrent en même temps une éducation financière à l’endroit des clients, ce qui nous différencie par rapport à d’autres banques », explique Ny Andry Andriamavo, directeur de l’agence à Mahazo.

« L’attente dure au maximum 15 minutes chez BGFI Bank », ajoute Ranjaline Fabiola, responsable marketing du groupe. BGFI Bank Madagascar veut devenir à tout prix le partenaire financier de ses clients. Cette fois, les cibles de la banque ont changé puisqu’elle s’intéresse désormais aux Petites et Moyennes Entreprises (PME) ainsi qu’aux particuliers. A titre d’information, une nouvelle agence sera bientôt inaugurée dans le quartier d’Isotry. En ce moment, la BGFI met en œuvre un plan d’expansion important avec 40 points de vente opérationnels à l’horizon de 2020.

Solange Heriniaina

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff