Publié dans Economie

« Youth Connect Africa » - Le programme « Fihariana » représente les couleurs de Madagascar

Publié le mardi, 15 octobre 2019

Du 9 au 11 octobre dernier, Madagascar a participé à l'édition 2019 de l'« Youth Connect Africa » (YCA) à Kigali, Capitale du Rwanda. Cette grande réunion d'envergure internationale a notamment été une occasion pour près de 2 500 participants en provenance de 13 pays différents de discuter de l'entrepreneuriat et de la contribution des jeunes au développement. « Pour cette édition, outre l'entrepreneuriat, l'YCA a aussi été une occasion pour discuter de la place des femmes et de leurs droits mais également l'avenir des jeunes.

En tant que promoteur de l'entrepreneuriat des jeunes et des femmes, le programme « Fihariana » a tenu à apporter sa contribution lors de ces échanges, autant pour nouer de nouvelles relations avec les différents acteurs présents, mais aussi pour apporter notre point de vue sur le développement de l'entrepreneuriat pour ces deux catégories de personnes », a soutenu Gilberto Herimanarivo, responsable du programme national et également parmi les représentants du pays, lors d'une entrevue. Effectivement, « Fihariana » n'est pas le seul à avoir représenté les couleurs de la Grande île. Ainsi, le ministère de la Jeunesse et des Sports ainsi que le représentant de l'Organisation des Nations unies pour le développement (PNUD) ont aussi participé à cet évènement.

Dans cet esprit d'échange, la jeunesse africaine a pu se soutenir mutuellement durant ces trois jours. Le principe consiste donc à s'entraider afin de favoriser le renforcement des relations économiques entre les différents pays du continent africain, notamment dans le domaine de l'agriculture et de l'élevage, ainsi que les nouvelles technologies. « Effectivement, ce fut une occasion pour trouver des débouchés pour les produits malagasy. L'objectif est de permettre à nos jeunes entrepreneurs de trouver des marchés même s'ils sont encore des novices en la matière. En parallèle, nous avons aussi recherché des partenaires techniques pour le renforcement des capacités et des compétences de nos entrepreneurs. L'idée étant d'avoir des industries performantes, suivant les normes internationales tout en répondant aux besoins du marché », a soutenu Franck Andrianasolo, directeur exécutif du programme « Fihariana ». En tout cas, l'YCA prévoit de regrouper plus d'une cinquantaine de pays d'ici cinq ans. Une aubaine pour les pays déjà membres dont Madagascar, vu qu'ils pourront nouer au fur et à mesure de nouvelles relations avec de nouveaux partenaires.

Rova Randria

Fil infos

  • Descente inopinée à la maison de force de Tsiafahy - Le traitement de faveur de Mbola Rajaonah démasqué
  • Lutte contre la malnutrition - L'usine promise par le Président de la République embarquée
  • Assassinat de Danil Radjan - Des révélations de la famille en vue 
  • Sénatoriales - Sans surprise, le parti TIM officialise son boycott
  • Extradition de Raoul Arizaka Rabekoto - La partie malagasy attend la réaction des autorités françaises et suisses
  • Encadrement juridique des élections - La CENI avance des « amendements »
  • Détournements à la CNAPS - L’Exécutif amorphe contre Raoul Arizaka Rabekoto
  • Palais d'Iavoloha - L'ambassadeur « malgachophone » fait ses adieux
  • Carburants - L’Etat doit encore 83 milliards d’ariary aux pétroliers
  • KMF-CNOE – Etat malagasy - Le Conseil d’Etat se déclare incompétent

La Une

Editorial

  • En avant, la relance !
    Le pays suffoque. L'économie s'agenouille. La pandémie de Covid-19, la faucheuse, menace toujours. C'est dans une telle atmosphère moribonde que le peuple malagasy est appelé à avancer, à relever ensemble le défi de la relance. L'Etat desserre l'étau du confinement. Apparemment, le bilan de la Covid s'améliore au fil des jours. Le nombre de décès diminue considérablement jusqu'à descendre à zéro ces derniers jours. Certes, le bilan des nouveaux cas de contamination continue à garder son rythme mais les chiffres restent modérés jusqu'alors. Raison pour laquelle les décideurs politiques au niveau de l'Etat osent prendre des mesures courageuses dans le sens du déconfinement. Il en faut bien du fait que tout le pays risque de payer trop cher le coût d'un confinement continu.

A bout portant

AutoDiff