Publié dans Editorial

Exit, le drapeau blanc !

Publié le mardi, 04 août 2020

Le pays est en guerre ! En plein cinquième mois de bataille, à la dixième quinzaine de confinement, on entre dans une phase de guerre  d’usure. Les prévisions de l’OMS ne rassurent guère. La pandémie risquerait de perdurer ! Mais, pas question de jeter l’éponge ! Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry, en sa qualité de chef de guerre, a été clair et net au Palais des Sports à Mahamasina, lors de l’inauguration du nouveau Centre de traitement de la Covid (CTC), quand il a déclaré que « Nous ne hisserons jamais le drapeau blanc ». Il est vrai que le pays fait face à un ennemi invisible et redoutable mais il écarte l’option ou l’hypothèse de courber l’échine ! Et partout dans ses déplacements, Rajoelina ne manque pas d’encourager les « soldats ». Le personnel soignant, la population des Régions contaminées et les responsables étatiques à tous les niveaux de décision et d’exécution sont appelés à se tenir debout et vont en ordre de marche.

 

Le monde entier se livre à une bataille sans précédent. Parti de la Chine en novembre-décembre 2019, le nouveau coronavirus sème la terreur partout où il débarque. Contre toute attente, le virus attaque plus durement les pays nantis par rapport aux pays défavorisés économiquement s’entend.  

Les grands pays développés voisins (le Japon, la Corée du Sud, etc.) du géant asiatique ont été les premiers à encaisser les coups  de semonce de la Covid-19. Et très vite, le virus se propage et attaque  le vieux continent, l’Europe. La pandémie de Sars-Cov2 terrasse les grandes nations européennes comme l’Italie, la France, l’Espagne, l’Allemagne et le Royaume-Uni. Mais il se trouve que le continent du Nouveau Monde, l’Amérique du Nord et du Sud, soit la région au monde qui subit le plus de lourds dégâts. Les Etats-Unis (Nord), la première puissance mondiale, avec 4.795. 493 contaminés et 157.729 décès détient le record mondial des bilans de la pandémie talonnés par le Brésil (Sud) avec 2.751.665 cas contaminés et 94.702 décès. A signaler que l’Inde, l’autre géant asiatique, occupe le troisième mondial (1.855.745 contaminés et 38.938 décès).

Le continent africain n’est non plus épargné mais à des proportions limitées en comparaison aux autres continents. Mis à côté l’Afrique du Sud et l’Egypte, les autres pays africains présentent, en général, des cas relativement moins inquiétants. Madagasikara, au quatorzième rang parmi les cinquante-cinq Etats membres de l’UA en termes des données statiques relatives à la pandémie de  Covid-19, ne présente pas des cas catastrophiques comme certains le prétendent. En dépit du nombre des décès qui grimpe pour atteindre hier les 123 cas, le Professeur Hanta Marie Danielle, porte-parole officielle du CCO Ivato, tient à faire la remarque suivante que le taux de guérison suit fidèlement, ces dernières soixante-douze heures,  la courbe ascendante à tel point qu’elle atteigne environ  les 75%. D’aucuns notent la tendance encourageante.

Compte tenu de ces chiffres plutôt moins critiques par rapport à la situation d’il y a dix jours, que personne ne se complaise et se laisse emporter par un optimisme déplacé. Mais, que personne ne dramatise non plus la situation jusqu’à pousser les gens à hisser le drapeau blanc !

Même si rien n’est gagné, rien n’est perdu non plus ! Il faut continuer à batailler fort.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff