Publié dans Editorial

La caravane de la vie

Publié le mardi, 20 octobre 2020


Une suite de voitures à usage utilitaire, adaptées aux besoins de la santé communautaire, quitte la Présidence à Iavoloha la semaine passée pour rallier le Sud du pays. Une caravane du salut public qui, selon les résultats escomptés, encensera du baume au cœur et apportera de l’espoir à une population un peu désaxée par la crise de la Covid-19 surtout pour les concitoyens habitant les Régions éloignées.
 L’équipe itinérante se compose de six véhicules transformés « cliniques mobiles » et de seize tentes accompagnant le personnel médical et paramédical offrant gracieusement leur savoir-faire au service de la population avec le soutien technique du ministère de la Santé publique, des partenaires de bonne volonté et surtout sous la haute bienveillance de la Présidence de la République dont la Direction chargée des actions sociales et politiques (DASP). Le Président Rajoelina en personne veille à la réussite de l’action.
La mission consiste à aller auprès des gens souvent vulnérables et loin des centres de soins médicaux publics spécialisés pour diagnostiquer ou dépister sur place les maladies courantes ou chroniques. La démarche intéresse au plus haut point la population surtout en cette période post-pandémie de la Covid-19. A Betafo, 1 500 personnes se sont ruées pour bénéficier des traitements nécessaires. La population locale félicite le dévouement exemplaire de l’équipe médicale. Jamais Betafo et ses habitants n’avaient pas vu venir chez eux une caravane spéciale de ce genre, « une caravane de la vie ». Après la localité de Betafo et ses environs (Région Vakinankaratra), « la caravane de la vie » continue son chemin toujours vers le Sud en direction d’Andohasaha Ambalakely (Région Ambony) et Vohipeno (Vatovavy Fitovinany).
A l’époque de la Première République, le ministère de la Santé mettait en œuvre des groupes mobiles au service de la santé communautaire. C’est le cas du Groupe mobile n° 2 (GM 2) qui sillonnait le pays et s’occupait de la santé de base de la population. Diagnostics des maladies classiques, contrôle de vaccins, santé buccale, etc. De la Troisième République et suite, les groupes mobiles étant rayés de la carte, on n’a plus jugé nécessaire à « rendre visite » à la population, en particulier, les Malagasy vivant dans les Régions reculées (tany lavitra Andriana).
Le Président Rajoelina, en visite dans tout le pays, constate de visu le manque criant de soins médicaux de base auprès de la population. En réalité, son peuple souffre ! Il ne supporte pas une telle souffrance. L’idée de déployer sur terrain un groupe de clinique mobile, une caravane de la vie, découle directement de ce constat.
Compte tenu des impacts négatifs de la crise sanitaire due à la pandémie du nouveau coronavirus, l’Etat a mis en branle un train de mesures pour accompagner la population. Les résultats sont là ! La caravane de la vie s’inscrit dans le cadre d’une action globale de réponse contre la pandémie de la Covid-19 . Les Tosika Fameno, les Vatsy Tsinjo, le projet Fihariana, etc. autant d’initiatives louables du régime Orange pour soulager la souffrance du peuple. Le Grand Sud, à part le souci permanent du Kere, se voit soulager des soucis quotidiens grâce à ces mesures de soutien.
La caravane de la vie redonne l’entrain et l’enthousiasme pour affronter la vie.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff