Publié dans Editorial

Inepte appel

Publié le lundi, 09 novembre 2020

Non-sens ! L’ancien Président Rajaonarimampianina Hery lance un appel au boycott des sénatoriales. Mais, de qui se moque-t-on ? Le parrain du HVM appelle les membres à ignorer le scrutin du 11 décembre dont l’objet consiste à élire les sénateurs. Le mandat expiré en janvier 2021, le 22 plus exactement, les membres de la Chambre haute doivent être obligatoirement renouvelés. Le régime sous peine de transgresser et par respect à l’esprit de la Loi fondamentale organise ainsi les élections.
Le parti HVM n’ayant aucun représentant élu au niveau des grands électeurs ne participent pas de fait à ce rendez-vous du 11 décembre. Forcément, on est tombé des nues quand on se trouve en face d’un tel « appel au boycott ». Une question, Rajao adresse cet appel à l’endroit de qui ? Etant entendu que son parti n’est représenté nulle part ailleurs, si ce n’est pas de l’ineptie, que cela ressemble trop !
Le régime HVM fut mal parti dès le départ. En 2013, lors de l’élection présidentielle, le candidat numéro 3 Rajaonarimampianina Hery Martial, présenté sous les couleurs de Hery Velon’ny Madadagasikara (HVM) et solidement soutenu à la base par le MAPAR (formation proche de l’ancien de la Transition Rajoelina Andry) gagna le scrutin. Malheur au Président élu quand il annonçait sa volonté de se donner le large par rapport à sa famille politique (MAPAR). C’était la consternation générale ! Mais le mal est fait ! Il paraît que le nouveau Chef de l’Etat n’avait pas tellement bien pesé le poids de la conséquence de sa « décision » sinon de son « revirement ». La situation se corse dans la mesure où le régime de Rajao, le nouveau maître du pays, ne disposait aucun élu portant l’étiquette de son parti (HVM) à l’Assemblée nationale. Et on connait la suite et la fin brutale de son mandat. L’état-major du régime Bleu tentait de recoller le pot cassé lors de la mise en place du Sénat. Moyennant des espèces sonnantes et trébuchantes d’un volume impressionnant, Rajao et consorts ont réalisé un raz-de-marée Bleu au Palais de verre à Anosikely. Le HVM se taillait la part du lion avec une majorité plus qu’écrasante. Cependant, le pot étant brisé, tout a été voué à l’échec. La défaite écrasante de 2018 en témoigne.
L’entrée fracassante en lice de Zandry Kely dans la course à la présidence, en 2018, sonna le glas au régime HVM. Une vague orange de tsunami balaya tout. Pour la seconde fois, le HVM n’arrive pas à placer sur orbite de l’Assemblée nationale aucun élu. La promesse du candidat Rajoelina de supprimer le Sénat recevait un écho largement favorable auprès de l’opinion. L’idée enthousiasmait les concitoyens. Mais faute de pouvoir le réaliser concrètement en raison de l’Avis de non-conformité émanant de la HCC, le nouveau régime de Rajoelina dut se rabattre à réduire au maximum le nombre des locataires d’Anosikely (de 63 à 18).  L’objectif étant de pouvoir affecter le maximum du budget alloué à d’autres projets plus prioritaires.
Evidemment, la démarche de Zandry Kely provoque la rage des barons du HVM dont en premier lieu leur président. Mais ils n’y pouvaient rien. La dernière tentative pour Rajao reste à lancer l’inepte appel au boycott du scrutin pour le 11 décembre.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
Pub droite 1

Editorial

  • Pour qui sonne… !
    Pour qui sonne le glas ! Le jour fatidique arrive. La session extraordinaire (la première d’ailleurs) du Sénat se tient en ce deuxième mardi comme le veut la Constitution. En effet, dans l’Art 78, par analogie aux dispositions légales qui régissent l’Assemblée nationale, le Sénat se réunit le deuxième mardi qui suit la proclamation des résultats. Une session spéciale qui, pour le cas présent, met fin définitivement à l’existence du Sénat (ancienne formule) et met sur les rails définitivement le Sénat (la nouvelle formule). Le Sénat est mort, vive le Sénat ! Et pour qui sonne… la sonnerie de la mort ? Le dernier bastion du régime HVM s’écroule et le dernier bataillon radicalisé défendant les causes de l’ancien régime bleu et surtout du Président déchu Rajaonarimampianina évacué. En 2015, au point culminant de la puissance sans partage du parti au pouvoir HVM, le régime Rajaonarimampianina saccagea la Chambre haute.…

A bout portant

AutoDiff