Publié dans Editorial

Cela suffit ?

Publié le mardi, 22 décembre 2020

A en croire la publication d'un certain quotidien de la place, proche de l'opposition, des ténors du TIM auraient déclaré en substance à l'endroit du régime Orange « Pour nous, deux ans, cela suffit ! » On tombe des nues ! (Dia gaga ianao !) En vertu de quel principe, au nom de quel droit et sur la base de quel critère ces parlementaires fervents opposant au régime Rajoelina, oseraient-ils proférer ainsi ? Leur gourou de Ravalomanana Marc devrait avoir le courage de leur corriger les termes car ils disent pour ne rien dire. Du n'importe quoi.

 

L'ancien magnat du lait Ravalomanana devenu, en 2002, par un concours de circonstance fortuit sinon nébuleux, Chef de l'Etat et qui régnait en maitre absolu dans le pays, aurait eu l'amabilité de rappeler à l'ordre ces parlementaires que même sept ans ne suffisent pas. De 2002 à 2009, Ravalo tenait le pouvoir sans partage. Et au moment où le peuple se décidait à le déchoir, il s'accrochait et pour cause, un mandat et demi, soit sept ans, ne lui suffit pas. Il voulait encore et toujours « sucer » les richesses du pays et amasser davantage le maximum de profits.

Un certain Fidèle fait partie de ces ténors du TIM. Un langage de ce genre de sa part ne doit pas étonner plus d'un. Eu égard de son parcours politique, Fidèle Razarapiera est le type même de quelqu'un qui dit une chose, une fois, et le contredit, à 380°, l'autre fois. Et sans transition s'il vous plait ! On ne peut pas ou on ne doit pas accorder un quelconque crédit à ce qu'il avance sur la place publique. Ravalomanana a grandement intérêt à se méfier de ce personnage-pirouette. Il agit selon la direction du vent. En 2009, aucun mot méchant et malveillant n'échappait sur les lèvres de Fidèle Razarapiera pour dénigrer ou dénoncer les dérives du président Ravalomanana. Il n'y a pas un jour où il ne crachait pas son venin sur la face de Ravalo, son actuel gourou. Avec Lalatiana Rakotondrazafy, ils abreuvèrent chaque jour où le bon Dieu fait les auditeurs des propos virulents. Sans ambages, on peut l'affirmer que grâce aux fidèles interventions quotidiennes de Lalatiana et de Fidèle tenant parfois le rôle d'éclairages sur les affaires nationales, l'opinion publique fut à bloc contre toute forme de dictature. De cause à effet, le régime opprimant du TIM bascula. Si Lalatiana reste fidèle sur le chemin de la raison, son ex-compagnon de lutte Fidèle dévie. Et l'avenir nous le dira où est-ce qu'il va échouer ?

Certes, le régime Orange de Rajoelina va clore d'ici peu la deuxième année de son pouvoir. Le 19 janvier 2019, Rajoelina Andry Nirina ayant remporté royalement et démocratiquement l'élection présidentielle prêta serment à Mahamasina. Investi solennellement en tant que Président de la République, Rajoelina s'engagea devant la Nation qu'il va « sauver » les Malagasy, ses concitoyens, et redresser le pays et ce sans attendre. Tout est urgent !

A travers le Velirano, de gros chantiers vont démarrer incessamment.

Deux ans après, des réalisations ont été acquises.

Mais beaucoup restent à faire ! Et il faut continuer !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Préfet de police d’Antananarivo - Le territoire de son ressort
  • Ministère de la Culture et de la Communication - Un tremplin vers la professionnalisation des artistes
  • Election du président de la Confédération africaine de football - La honte pour l’Afrique !
  • Construction illicite - Un Nabab nargue la Mairie d’Antananarivo
  • Indisponibilité de Soamandrakizay - Tant pis pour l’Opposition
  • Conseil des ministres - Le président de l’Université de Toamasina limogé
  • Etudes universitaires - L'époque où les bourses n'étaient pas systématiques !
  • Caisse de retraites civiles et militaires - Un déficit de 213 % l'année dernière
  • Barea de Madagascar - Ne tirez pas sur l’artiste Dupuis !
  • Tests Covid-19 - Attention aux faux négatifs !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un couple battant
    Le jeune couple ne se laisse guère abattre. Moralement et physiquement solides, le Chef de l’Etat et la Première dame tiennent bon et ce en dépit des attaques sordides.

A bout portant

AutoDiff