Publié dans Editorial

A quand le PEM ?

Publié le dimanche, 31 janvier 2021

Initialement prévue pour le 19 janvier, la présentation du Plan pour l’émergence de Madagasikara (PEM) a été reportée sine die. Le Chef de l’Etat, Rajoelina Andry, a voulu coïncider l’officialisation du PEM avec le second anniversaire de son accession à la magistrature suprême du pays. Au départ, le programme initial de présentation de cePEM fut programmé dans le courant du premier trimestre 2020 mais le maudit virus de la Covid-19 a tout bouleversé.

En effet, d’après le chronogramme établi, la première année du mandat (2019) a été réservée à la mise en place du régime ainsi que l’élaboration du plan sectoriel de développement au niveau de chaque Département. En deuxième étape, le plan sectoriel intégrera le Plan d’émergence national. Les contraintes et les exigences sinon les priorités imposées par la crise sanitaire dictaient leurs lois. Le reste a dû être relégué au second plan entre autres le PEM, évidemment. Toutefois, une question reste pertinente : « A quand le PEM ? ».

Durant le Conseil des ministres du 9 décembre, le Président Rajoelina sommait le Gouvernement en ce sens que chaque ministre doit remettre sa copie au plus tard le 10 janvier, date de rigueur. En début d’année, le Chef de l’Etat, ayant constaté que certains ministres n’ont pas pu honorer la date voulue, accorda un moratoire. Tout devait être bouclé impérativement avant cette seconde date butoir, le 19 janvier 2021.

Mais pour des raisons qui échappent au commun des mortels, la présentation du PEM programmée le 19 janvier a dû être encore reportée. Gageons qu’une ou des raisons majeures motiveraient le second report. Parmi les raisons, la journée du 19 janvier a été dédiée au lancement national du reboisement. C’est un motif de taille ! Dans le « Velirano », le Président Rajoelina s’engage à refaire de la Grande île une « Ile verte ». En effet, ce jour-là, le Chef de l’Etat dirigeait, en personne, les actions de reboisement dans le Sud de l’île, à Taolagnaro. Sous une pluie battante et parcourant à pied sur une distance conséquente, Andry Rajoelina tenait à honorer ses engagements.

Un aventurier dans le désert sans plan de marche précis risquera de s’égarer. Sur route, un conducteursans itinéraire fixé d’avance ira ailleurs. Un navire sans cap précis à atteindre naviguera à vue et se perdra en haute mer. Un avion sans plan précis sera victime de la déviation de Coriolis et risque d’être non repéré par le radar. Etc. Ainsi, un pays sans programme social et économique préétabli errera dans le « désert » de l’indifférence. Des dirigeants sans plan de travail qui cadre les intérêts supérieurs de la Nation sont ni moins ni plus des « aventuriers » sans scrupule qui prendront en otage le peuple tout entier. Le numéro Un du pays, Rajoelina Andry Nirina, ne transige point sur ce domaine précis. Il ne conduira jamais le pays vers l’inconnu.

A quand donc le PEM ? C’est la question. Il ne s’agit pas certainement d’un plan de type socialiste ou communiste dont le contenu sert uniquement à amuser la galerie. Mais c’est le tableau de bord utile pour la visibilité de la conduite des affaires de l’Etat.

Fil infos

  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
  • Gifi Madagascar - Grande affluence des clients dès l’ouverture
  • Président Andry Rajoelina à Ivato - « Passons outre les divergences politiques pour arriver au développement »
  • Vatovavy et Fitovinany - La 23è Région prend forme
  • Prix des PPN - Festival de surenchères dans les marchés
  • Transport aérien - ADEMA reprend du poil de la bête
  • Covid-19 - Ruée vers le vaccin

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Un signal fort !
    Le Chef de l’Etat Rajoelina Andry a rendu visite la Commune rurale d’Ivato ce jeudi 10 juin. Un passage éclair mais très lourd en symbole ! C’est la première fois dans les annales de la République qu’un Président a bien voulu courber l’échine et descendre pour rendre visite une Commune rurale fief de l’opposition. Le premier magistrat de ladite Commune appartient au parti très engagé au camp d’en face.

A bout portant

AutoDiff