Publié dans Editorial

Liaisons dangereuses !

Publié le mercredi, 28 juillet 2021

Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits.
Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.
Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec celle d’une Nation est frappant. Le démon de la division et l’œuvre satanique pour abattre les innocents font rage. Certains acteurs politiques tombés sous le charme des liaisons dangereuses tentent le diable.
Au moment précis où les dirigeants politiques et Forces de l’ordre se démènent pour déjouer la tentative d’un coup d’Etat et en vouloir à la vie du Président de la République, les ténors du RMDM en vrais détracteurs du pays réclament haut et fort la démission du Chef de l’Etat Rajoelina Andry Nirina. Tout observateur de niveau élémentaire pourrait s’interroger : « de quel droit et en vertu de quelle légitimité les membres de l’Opposition auraient-ils l’audace de réclamer la démission d’un Chef d’Etat élu démocratiquement ? » Des délires et des balourdises dignes des ineptes.
Entre la tentative d’élimination physique et la volonté de réclamer la démission, il n’y a qu’un pas à faire ! Sinon même d’un brin de cheveu à isoler ! Si ce n’est pas une liaison douteuse voire dangereuse, que cela y ressemble trop !
La connexion des têtes brûlées de l’aile dure de l’Opposition (RMDM) avec les mercenaires, des « professionnels de la mort » n’étonne personne. Leurs intérêts se croisent quelque part. Et le drame ! Certains éléments hauts gradés des Forces de la Défense et de la Sécurité, en activité, fourrent leurs nez dedans ! Coûte que coûte, il faudra les dévisager et les traduire devant la Justice au même titre que les mercenaires venus de l’extérieur. Le plus vite sera le mieux du moins dans les meilleurs délais ! De même, les éléments incontrôlés ou incontrôlables de l’Opposition qui sèment zizanie et le trouble à l’ordre public doivent être neutralisés.
Dans le contexte actuel où le pays fait face à une menace réelle à savoir cet ennemi invisible et dangereux le variant Delta qui risque de débarquer d’un moment à l’autre et aussi le défi pour la relance de l’économie, le pays a besoin de calme, de la sérénité et de l’unité nationale.
Les liaisons dangereuses des mercenaires et des détracteurs de la Nation affiliés à l’Opposition sont à bannir avec la plus grande fermeté et l’extrême sévérité. Quand on veut attenter à la vie du Président de la République, une haute personnalité jouissant de l’onction populaire, on veut atteindre et abattre la souveraineté nationale. Un délit de haute trahison !

Ndrianaivo

Fil infos

  • Meurtre d’un opérateur économique français - Le principal suspect extradé de Madagascar
  • AG des Nations unies - Renforcement des capacités pharmaceutiques de l’Afrique souhaité
  • 332 millions $ d’aide non remboursable du FMI - La plaidoirie de Rajoelina fait mouche
  • Membres du Gouvernement - La descente sur le terrain continue
  • Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale
  • Andry Rajoelina sur les îles Eparses - Appel à une veille « bienveillante et cohérente » des Nations unies
  • Acte de banditisme à Tsiazotafo - La propriétaire d’un magasin délestée d’1 million Ar
  • Assemblée générale des Nations unies - Le President Rajoelina rencontre le SG Antònio Guterres
  • Midongy- Atsimo - Quarante-cinq morts dans un affrontement
  • Assemblée générale des Nations Unies - Une première pour le Président élu Andry Rajoelina

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Projets délirants ?
    Fous ! Chimériques ! Utopiques ! Tels sont les termes signifiant comment les sceptiques voient les projets présidentiels. Des projets pharaoniques, impossibles disent les uns. Fruits de la rêverie d’un jeune visionnaire ironisent les autres. En effet, étant vu les capacités matérielles limitées de la Grande île, compte tenu des ravages de la pandémie et considérant les besoins nécessaires pour la relance économique, les concrétisations de grands projets dans un contexte pareil relèvent de la délire, un pari inaccessible ! Contre toute appréhension et en dépit des doutes, lesdits projets prennent forme l’un après l’autre. Du moins en phase d’être pour certains cas.Projet « Tanamasoandro » à Antananarivo et environs. Quand le roi Andrianjaka (1610-1630) investit la colline d’Analamanga en 1610 et fonda la « Cité des Mille » (guerriers) en chassant les Vazimba, la plaine d’en-bas (Plaine d’Antananarivo) n’était qu’un espace désert. Il a fallu le transformer en zone…

A bout portant

AutoDiff