Publié dans Editorial

Une urgence nationale !

Publié le mardi, 18 janvier 2022

Alors que l’urgence sanitaire ne quitte pas le pays d’une semelle, voilà qu’une autre urgence encore plus grave nous pèse dessus : la reforestation. Bien que l’Etat n’ait pas encore décrété « l’état d’urgence sanitaire national », il nous faut se débarrasser de ce maudit virus. Troisième vague ou Omicron, qu’importe l’appellation, il va falloir terrasser l’ennemi et briser la chaine de contamination.
En plein combat contre cette maladie, un ennemi dont les attaques n’ont pas de frontière, un autre problème d’envergure nationale, muéau fil du temps enurgence nationale, guette dangereusement le pays à savoir la déforestation. Les tenants du pouvoir, écartelés entre les impacts négatifs sur l’économie nationale des mesures dictées par l’« état de nécessité sanitaire national » et le besoin urgent de juguler l’épidémie, réfléchissent mûrement et sérieusement sur les dispositions à privilégier.
Compte tenu de la vitesse inquiétante de la déforestation à travers le pays, on n’a pas le choix, il faudra attaquer sur deux fronts : maîtriser au plus vite la troisième vague de la Covid-19et en simultané stopper la déforestation et démarrer à la vitesse supérieure le reboisement. Ce sera un travail de longue haleine ! L’essentiel consiste à commencer dès… maintenant et ne plus s’arrêter en cours de route.
Lors du dernier remaniement du 15 août, le régime Orange de Rajoelina érige la « Direction de la  reforestation » en département ministériel dirigé par un vice-ministre en osmose avec celui de l’Environnement et du Développement durable. Justifiant ainsi l’importance et la nécessité particulière accordée aux actions urgentes de reboisement sur toute l’étendue du territoire national.
La journée d’aujourd’hui, 19 janvier 2022, est à marquer d’une pierre blanche ! Le Président de la République Rajoelina Andry Nirina souffle ce jour les trois bougies de l’anniversaire de son investiture à la magistrature suprême du pays. En effet, le 19 janvier 2019 Rajoelina a solennellement prêté serment à Mahamasina et donc investi officiellement en sa qualité de Président de la République malagasy.En ce jour mémorable, pour fêter ce notable anniversaire, le Président Rajoelina va démarrer officiellement la campagne nationale de reboisement, cette fois-ci la vraie, à travers le pays. Le site de reboisement d’Amparafana dans le District de Mahanoro, Région d’Atsinanana, a été choisi pour le lancement. Le Chef de l’Etat, en personne, se déplace sur le lieu. En 2020, Ankazobe (Analamanga) abrita le lancement de la campagne et en 2021, Taolagnaro (Anosy). Organismes rattachés des Nations unies (UNESCO, WWF Madagasikara), ONG locale et société civile tirent la sonnette d’alarme pour qu’on agisse sans tarder. C’est une urgence nationale à laquelle l’engagement de tous est recommandé !
L’objectif fixé cette année vise à couvrir 150 000 ha. Un défi et un enjeu de taille qui exigent la solidarité nationale. Le traditionnel clivage politique complique la bataille. Tout le monde doit se mobiliser devant cette urgence nationale : la reforestation. On ne perd pas de vue la lutte contre la Covid-19. On lève la tête et on s’arme de courage, de la volonté et de la ténacité.
Ndrianaivo

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff