Publié dans Editorial

Pour une Nation digne !

Publié le vendredi, 08 mars 2019

« Donnez-moi une épouse sage pour que j'en fasse une Nation digne !» (« Omeo vady hendry aho hanaovako Firenena vanona ! »).Telle fut la prière d'un sage serviteur à l'endroit de son Dieu. Madagascar, Etat membre de l'ONU, s'associa pleinement à la célébration de la Journée internationale de la Femme du 8 mars. Pour l'occasion, une grande cérémonie, à caractère solennel, en présence de la Première Dame Mialy Rajoelina, s'était tenue à Mahajanga, dans la journée d'hier. Une Journée de grande fête mais aussi de profonde réflexion dont le thème principal tourne autour de la « place de la Femme dans le processus de développement du pays ».

Mialy Rajoelina, en tant qu'épouse du Chef de l'Etat et présidente de l'Association Fitia, ne cache pas sa volonté de militer pour l'intégration de la femme dans tout ce qui concerne la lutte pour redresser la Nation, et ce, depuis la Transition. Au propre comme au figuré, elle incarne l'image d'une « épouse sage » donnant l'opportunité à son mari de président de la République à bâtir une Nation digne.

Le « Premier Forum international des 24 et 25 mai 2018 au Carlton » axé sur l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar (IEM) consacra une note particulière sur la « Place de la femme ». Un débat fort intéressant dirigé par des experts monopolisait les attentions. Le rôle de la femme est mis en avant dans les 13 piliers du Velirano. Le tout pour nous signifier que la Femme tient un rôle stratégique dans le concept de développement conçu à travers l'IEM. Notons au passage que l'actuel Chef de l'Etat avait choisi la date de 8 mars (2018) pour inaugurer à Ambilobe ses premiers contacts avec la population. C'est fut le démarrage de la pré-campagne pour aboutir, en fait, à la conquête effective d'Iavoloha. Il ne s'agissait point d'un hasard de calendrier.

Si on voudrait tracer le contour de ce qu'on appelle « épouse sage », il en faut tenir compte de quelques mentions. En premier lieu, une épouse ou une femme sage signifie par une « compagne responsable ». Dans les Proverbes de la Bible il est dit qu'une « femme sage s'occupe de son foyer ». Certes, il faut le considérer dans le sens le plus large. On s'occupe de sa famille non pas uniquement « à la maison », entre les quatre murs, en tant que femme au foyer, mais aussi en dehors, à l'extérieur. Une femme ou mère de famille qui travaille aux champs, à l'usine, au bureau,  quel que soit le niveau de responsabilité politique ou autre prend soin littéralement des besoins de sa petite famille. C'est une « femme sage », une épouse responsable ! Elle ne laisse pas seulement aux hommes la charge de subvenir aux besoins de la famille, elle contribue.

Une femme sage, essentiellement mère de famille, en collaboration avec l'homme, son époux veille à l'éducation de ses progénitures. C'est une tâche capitale pour l'avenir de ses enfants mais également et surtout celui de la Nation. Les enfants mal éduqués encore moins mal nourris font porter de lourd tribut à la Nation.

Les femmes malagasy représentent plus de 50% de la population, leur contribution pour une Nation digne s'avère décisive.

Ndrianaivo

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff