Politique

Une maladie. Tel a été le mot, fort, employé par la Première Dame de la République de Madagascar Mialy Rajoelina pour qualifier les violences faites aux femmes et aux enfants. Un fléau que l'épouse du Chef de l'Etat s'est engagée à combattre de toutes ses forces. L'édition 2019 de la Journée Internationale de la Femme (JIF) a été célébrée à Mahajanga, capitale de la région Boeny, dans le Nord est du pays. Dans le but de marquer cette journée, les femmes issues de toutes les strates de la société malgache et des vingt-deux régions de la Grande île se sont…
Comme nous l’avons rapporté dans nos colonnes il y a quelques jours, un trafiquant de bois de rose notoire dans la ville de Toamasina veut briguer le poste de député. L’individu dont les proches furent, par le passé, les victimes de kidnapping est pourtant réputé et continue d’être fortement impliqué dans des affaires d’exportation illicite de bois précieux. Dans son ambition, pour devenir parlementaire de la Chambre basse et à l’approche de l’échéance de clôture du dépôt de candidature, cet opérateur a approché le parti TGV pour tenter sa chance d’être présenté sous les couleurs du parti présidentiel. Aux dernières…
Douze mois après l'avoir promis à la population d'Ambilobe, le projet de construction de la première usine de production d'éthanol à Madagascar, initié par l'association Fitia de la Première Dame Mialy Rajoelina a été lancé hier. L'épouse du Président de la République en personne a procédé à la pose de la première pierre en présence des notables de la Région. Le Fokontany de Matsaborilaidama à Ambilobe a été choisi pour accueillir l'usine dénommée "Malagasy Ethanol".
Violette Kakyomia, coordonnateur résident du Système des Nations unies, a accepté de répondre à nos questions à l'occasion de cette journée qui met les femmes à l'honneur. Abordant son parcours au sein des Nations unies et sa présence à Madagascar, elle ne manque pas de lancer un message lié au thème mondial de cette journée du 08 mars qui est : « Penser équitablement, bâtir intelligemment et innover pour le changement ». Interview !
L’élection législative accapare l’attention des écuries politiques malgaches. La bataille pour l’obtention de la majorité à l’Assemblée nationale de Tsimbazaza s’annonce rude. Des ministres dans l’actuel Gouvernement pourraient être candidats sous la couleur orange du camp présidentiel. C’est l’information qui circule actuellement dans les salons huppés de la Capitale. Pour tenter d’accrocher le maximum de sièges à l’hémicycle de Tsimbazaza, le giron présidentiel pourrait en effet être tenté de miser sur quelques valeurs sûres. « L’expérience, cela compte », fait valoir un responsable du parti. Ainsi en va-t-il des membres du Gouvernement. Une poignée d’entre eux pourraient être en lice…
Alors que le Président Andry Rajoelina lance le vaste chantier de reboisement dans tout Madagascar, d’autres font le contraire en voulant faire disparaître les forêts malgaches. C’est le cas notamment sur la côte Est de Madagascar où se trouve la forêt de Vohibola, menacée de disparition face aux actions néfastes des trafiquants qui, en plus, massacrent des espèces de primates. Les trafiquants, selon les informations émanant des témoins, bénéficieraient de la bénédiction et de la protection de certaines autorités locales qui restent les bras croisés. « Et pourtant, cette forêt pillée jour et nuit par les trafiquants en tout genre…
Les élections législatives auront lieu le 27 mai prochain. Le dépôt de candidature pour siéger à l’Assemblée nationale sera clôturé dans moins de 7 jours. Pour l’instant, l’on ne se bouscule pas aux portillons des Organes de vérification et d'enregistrement des candidatures (OVEC). Au niveau des écuries politiques, les listes des candidats sont bouclées ou sur le point de l’être. C’est le cas de la plateforme « Isika rehetra distrika miaraka amin’ny prezida Andry Rajoelina », (IRD) regroupant tous les soutiens du candidat numéro 13 durant la campagne électorale, tels que le MAPAR, LE TGV, LE MMM, le Freedom, etc.

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff