Politique

L’ambition des jeunes ne connait pas la crise. Malgré le contexte lié à l’épidémie de Covid-19, bon nombre de jeunes font preuve de persévérance. En vue de leur donner un coup de pouce, le Président Andry Rajoelina a procédé au coup d’envoi du projet « titre vert » – destiné à la promotion des investissements directs dans l’agrobusiness – hier à Antsirabe. En déplacement dans la Région de Vakinankaratra, le Chef de l’Etat a officiellement remis des titres à 133 bénéficiaires dans deux sites à savoir Sahamadiala- Andranomanelatra et Antsoatany. D’après le gouverneur de la Région de Vakinankaratra, ce genre…
C’est parti pour la première session ordinaire du Parlement malagasy. Il s’agit de la grande première pour les dix-huit membres du Sénat et du nouveau venu à l’Assemblée nationale qui a remplacé le député élu à Manakara, Giscar Adriano, décédé en avril. C’est aussi la deuxième session ordinaire organisée en pleine pandémie pour les députés et la première pour les sénateurs.Toutes les séances se feront alors en présentiel, avec le strict respect des mesures sanitaires, pour la Chambre haute. Des représentants des institutions de la République ont ainsi assisté et écouté le discours de Herimanana Razafimahefa, l’homme au perchoir au…
Comme annoncé par le ministre de la Santé publique, le Professeur Jean Louis Rakotovao, les premières doses de vaccin contre la Covid-19 sont attendues à Madagascar ce samedi 7 mai. Par la même occasion, le Président Andry Rajoelina a annoncé, au cours de son intervention avant - hier sur la chaîne nationale, que la Grande île misera sur une vaccination ciblée et pas une vaccination de masse.
La ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo, à l'occasion de la célébration de la journée mondiale de la liberté de la presse, a appelé à une responsabilisation accrue des journalistes. La date du 3 mai 2021 à Madagascar a été célébrée dans le contexte de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus. C'est aussi le premier 3 mai célébré sous l'autorité de la nouvelle loi 2020-006 relative à la communication médiatisée.
Poursuivre les efforts accomplis. Tel résume l'esprit dans la prise de décision de l'Etat face à la crise sanitaire actuelle. Le Président Andry Rajoelina a fait le bilan de la situation au cours d'une émission spéciale diffusée sur la chaîne nationale hier en présence de 4 membres du Gouvernement (le ministre de la Santé publique, le ministre des Transports, le ministre du Commerce et le ministre de la Communication). L'équipe de l'Exécutif a répondu aux questions de journalistes issus de la TVM et des stations privées.
La date du 3 mai, comme chaque année, est une journée mondiale de la liberté de la presse. La presse à Madagascar a 155 ans maintenant. Elle a traversé trois siècles depuis sa première apparition du périodique Teny Soa hanalan’andro (Les Bonnes paroles qui feront passer le temps) en 1866 devenu Teny Soa fanalan’andro (Les Bonnes Paroles qui font passer le temps).
Une nouvelle qui est la bienvenue pour le personnel de santé du Centre hospitalier de référence régional de Vakinankaratra à Antsirabe.
Page 1 sur 238

Fil infos

  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…
  • Sénat - Des dons pour le personnel de santé et les patients
  • Vaccins anti-Covid - Que cela soit facultatif et non obligatoire !
  • Haute Cour constitutionnelle - Florent Rakotoarisoa élu président à l’unanimité
  • Exploitation de béryl à Amparafaravola - Suspendue depuis mercredi
Pub droite 1

Editorial

  • « Rends à César… ! »
    « Rends à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ! » En retour à une question « Maitre, doit-on payer des impôts et des taxes à César ? » On ne s’attendait guère à ce que le maître Jésus allait répondre ainsi. Une douche froide ! Les Juifs, étant sujets de l’empire romain, croulaient au même titre que les autres sous le poids des impôts et des taxes divers exorbitants que le tyran de Rome prélevait. Ainsi, ils espéraient avoir à travers la réponse de Jésusun signe de compassion ou plutôt une incitation à la désobéissance à l’autorité de l’empereur. Négatif, il faut rendre à César ce qu’on lui doit !Au-delà du débat inédit du dimanche (2 mai 2021), force est de reconnaitre que les tenants du régime se sont pliés en quatre et cela pour le besoin de la transparence, de…

A bout portant

AutoDiff