Politique

La Vérité de la semaine

Publié le vendredi, 22 octobre 2021
D’ores et déjà, à travers cette nouvelle rubrique « la Vérité de la semaine », le journal vous propose un aperçu des évènements chocs des sept jours écoulés.Le glasLe feu revisite « déjà » Ankarafantsika. Après quelques petites semaines de « pause », nos précieuses et endémiques essences, du moins ce qui en reste, repartent en fumée. Selon les estimations dignes de foi, l’incendie a ravagé un espace d’au moins 3250 ha qui, en fait, vont disparaître à jamais. Madagasikara dispose d’un département ministériel que les contribuables paient de leur sueur pour le faire fonctionner. Il est censé protéger l’environnement…
Pour la énième fois, des ressources minières sont parvenues à sortir de nos frontières. 22,5 kg d’or viennent d’être saisis par les autorités seychelloises à bord d’un bateau en partance de Nosy Be. D’après les informations officielles publiées par la Direction générale des douanes de Madagacscar, ce navire en partance de Nosy Be à destination des Seychelles a fait l’objet d’un contrôle mixte au port de Nosy Be. Ce contrôle mixte effectué conjointement par un représentant de l’APMF (Agence portuaire maritime et fluviale), la Police de l’air et des frontières (PAF), la Gendarmerie nationale et des agents de la Douane…
« Des actions à coordonner pour des résultats efficaces et optimaux ». Ce fut en ces termes que le Président de la République, Andry Rajoelina a résumé l’esprit de la coopération qui doit s’installer entre l’Etat malagasy et les partenaires internationaux pour résoudre les problèmes du Sud. Message adressé par le Chef de l’Etat dans le cadre d’une séance d’échanges entre l’Etat malagasy et les représentants de la Chancellerie étrangère à Madagascar ainsi que les partenaires techniques et financiers, hier au Palais d’Etat d’Iavoloha.
Le Garde des Sceaux et ministre de la Justice annonce son intention de prendre des mesures strictes, face à la hausse du taux d'insécurité et devant certaines tentatives de fomenter des troubles sous différentes formes. Imbiki Herilaza a été ferme dans ses propos au cours d'une rencontre avec les gens des médias, hier dans ses bureaux à Faravohitra.
Au lendemain de la saisie de pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars, à l'aéroport international d'Ivato, avant - hier, l'étau se resserre autour du ministère des Transports. En effet, malgré la fermeture des frontières aériennes, certains vols internationaux qui transportent des passagers à leur bord font office d'exception. Si les sorties du territoire ne sont pas interdites comme pour les vols de rapatriement, les déplacements sous forme d'aller et retour sont toutefois conditionnés. C'est par exemple le cas des vols spéciaux pour les athlètes et sportifs malagasy qui doivent participer à des compétitions internationales.
Lundi, un Français a fait tout pour refuser son extradition vers la France. Sorti de la maison d'arrêt d'Antanimora la veille où il se trouvait depuis le mois dernier, faisant suite à son arrestation à Antsiranana, ce Français accusé de meurtre en France a tenté de se mutiler dans les toilettes de l'aéroport international d'Ivato quelques minutes avant son embarquement.
La douane malagasy a mis en échec une tentative de trafic illicite de pierres précieuses d'une valeur d'un demi-million de dollars, à l'aéroport international d'Ivato. Les pierres précieuses ont été interceptées sur un Sri-Lankais, qui allait embarquer sur un vol de la compagnie aérienne Ethiopian Airlines à destination d'Addis- Abeba, selon le Secrétaire d'Etat auprès de la Défense nationale chargé de la Gendarmerie, le Général Gellé Serge.
Page 1 sur 281

Fil infos

  • La Vérité de la semaine
  • Saisie de 22,5 kg d’or aux Seychelles - Soupçons de laxisme au sein des organes de contrôle malagasy
  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cas désespéré !
    Quand quelqu’un détruit un des biens personnels à la maison, il est à plaindre. Mais quand il s’amuse à démolir sa propre maison en sapant irrémédiablement les fondations, il est malade voire un cas désespéré !Les désastres par le feu continuent. Des incendies ravageurs se déclarent un peu partout sur le territoire national presque au même moment. Des feux involontaires ou actes criminels ? Les résultats des enquêtes nous fixeront sur les détails. Dans tous les cas de figure, l’incendie détruit à jamais ! Des crimes de sang à la destruction totale des patrimoines nationaux en passant l’anéantissement d’une partie non négligeable des zones protégées pour en finir aux habitations humaines et d’animaux d’élevage défraient les chroniques. Des villages entiers disparaissent avec ce que cela suppose de dégâts humains, matériels et d’ordre moral. Des familles perdent en un seul moment tout ce qu’elles ont durement épargné des années. Tout récemment,…

A bout portant

AutoDiff