Publié dans Politique

Fête du trône du Maroc - Les félicitations du Président malagasy au roi Mohammed VI

Publié le dimanche, 02 août 2020

Le Président de la République Andry Rajoelina a adressé ses félicitations au roi du Maroc, Mohammed VI, lors de la célébration de la Fête du trône. Une occasion pour échanger les souhaits de renforcer la coopération bilatérale entre les deux pays.

Le Maroc et le peuple marocain ont célébré la semaine dernière la Fête du trône. A Madagascar, cette célébration a pris une tournure particulière à cause de la pandémie de coronavirus. A travers un message vidéo diffusé sur YouTube, le ministre des Affaires étrangères malagasy, Liva Djacoba Tehindrazanarivelo, a transmis, à travers l’ambassadeur du Maroc à Madagascar, les félicitations du Président de la République, Andry Rajoelina, au roi Mohammed VI. Il s’agit également d’une opportunité pour exprimer « la sympathie et la solidarité du peuple malagasy envers le peuple marocain ».
En cette période de lutte mondiale contre la Covid- 19, le ministre des Affaires étrangères a salué « la décision du roi de soutenir les pays africains frères par des matériels médicaux, un partage de bonnes pratiques dans les différentes phases de gestion de la pandémie ». Pour Madagascar, cette manifestation de solidarité s’est concrétisée par un don de médicaments, d’équipements médicaux et d’équipements de protection individuelle pour soutenir notre plan national de lutte contre la pandémie, a-t-il souligné.
A traves ce geste, le ministre des Affaires étrangères reconnait les sentiments d’amitié que le roi éprouve à l’égard de Madagascar. Il a affirmé que « ce sont des liens que nous ressentons au plus profond de nous-mêmes. Les relations fortes de coopération entre nos deux pays existent non seulement dans le domaine de la santé mais aussi dans plusieurs domaines ». Il termine que « Nous comptons également développer de nouveaux axes de collaboration pour le bénéfice et le progrès de nos deux peuples ».
Pacte d’allégeance envers le roi
L’ambassadeur du Royaume du Maroc en poste dans la Grande île, Mohammed Benjilany, a expliqué que la Fête du trône est une « célébration sacrée et pluriséculaire ainsi que la symbiose entre les citoyens et citoyennes et le roi ». Il a ajouté que cette fête « représente la profondeur des pactes d’allégeance, de loyalisme et de fidélité scellés entre le peuple marocain et son souverain, garant de l’unité du Maroc et de son intégrité territoriale, la stabilité de son progrès et de son identité plurielle ».
 D’après l’ambassadeur, le partenariat entre le Royaume du Maroc et la République de Madagascar  est une « relation fraternelle et historique qui lie les deux pays, et s’est enrichie depuis la dernière visite du roi ». Il a rappelé que le cadre juridique de la coopération a connu un saut qualitatif avec la signature de 22 accords mis en œuvre depuis.
Il a poursuivi que les deux pays vont continuer à explorer ensemble de nouvelles opportunités de coopération. Il en a résulté la conclusion de 9 nouveaux accords signés en mars 2019 à Marrakech. Accords qui ont connu un début de mise en œuvre durant le deuxième semestre 2019 et durant le premier trimestre 2020. Durant toute cette période, de nombreux comités de suivi mis en place ont poursuivi leurs contacts et des échanges dans le secteur de la santé, de l’agriculture, de la formation professionnelle, de la formation diplomatique et des énergies renouvelables ont également eu lieu. L’ambassadeur a réitéré la volonté du Royaume du Maroc à renforcer davantage les relations bilatérales avec la République de Madagascar.

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff