Publié dans Politique

Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation

Publié le jeudi, 19 novembre 2020


La nomination d’un nouveau coordonnateur résident des Nations unies à Madagascar marque une étape importante dans la coopération entre la Grande île et cette organisation.  En effet, un plan cadre des Nations unies pour le développement durable sur la période 2021-2023 est en gestation. D’après les informations obtenues auprès du système des Nations unies, ce plan cadre de coopération constitue un outil crucial pour l’accélération et l’innovation en vue de l’atteinte des ODD (Objectifs de développement durable) dans cette décennie d’action « Horizon 2030 ».  D’ailleurs, le nouveau coordonnateur résident, Issa Sanogo n’a pas manqué d’évoquer ce sujet au cours de la présentation de sa lettre d’accréditation au ministre des Affaires étrangères, Tehindrazanarivelo Djacoba Oliva, mardi dernier à Anosy. Ce fut la première rencontre après sa nomination par le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres et sa prise de fonction à Madagascar. 
Dans le contexte de crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, le coordonnateur résident a manifesté la volonté du Système des Nations unies à Madagascar d’accompagner l’Etat et le Gouvernement malagasy dans cette lutte à travers le plan de réponse socio-économique du SNU   dont la mise en œuvre se fait à travers ses différentes agences ainsi que dans la lutte  contre la malnutrition et le « Kere » dans le Sud du pays avec les partenaires.  « Nous devrions pouvoir reconstruire en mieux pour l’après-Covid pour que nous ne rations pas la décennie d’action pour l’atteinte des ODD qui sont inclus dans l’agenda 2030 », a – t – il déclaré.
Réaffirmation de l’engagement onusien
Lors de cette rencontre, Issa Sanogo a réaffirmé l’engagement des Nations unies à Madagascar à coopérer avec les institutions de la République de Madagascar, en vue de faire avancer les intérêts diplomatiques de Madagascar dans la vision exprimée par le Plan pour l’émergence de Madagascar (PEM) et la Politique générale de l’Etat (PGE). Il a également exprimé  la volonté du Système des Nations unies à contribuer à la coordination de l’aide au développement sous le leadership du Gouvernement malagasy et soutenir tous les efforts qui tendent à l’amélioration des conditions de vie de la population malagasy.
Ce nouveau coordonnateur compte dans son parcours professionnel plus de 25 ans d’expérience dans le domaine du développement et de l’action humanitaire, acquise aux Nations unies et à l’extérieur. Il a occupé des postes de direction au sein du Programme alimentaire mondial (PAM), y compris, plus récemment, en tant que directeur du Centre régional d'excellence contre la faim et la malnutrition (CERFAM) en Côte d'Ivoire, ainsi que directeur de pays adjoint au Liban, puis au Tchad, chef de l'unité d'analyse économique en Italie, et conseiller régional en évaluation des marchés en Thaïlande.
Avant de rejoindre les Nations unies, il était économiste à la Banque mondiale en Guinée et a occupé des postes gouvernementaux en Côte d'Ivoire, notamment en tant que conseiller technique auprès du ministre de l'Industrie et de la Promotion du secteur privé et en tant qu'économiste au Bureau des études techniques et développement.
La Rédaction

Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • A quoi bon !
    Le régime Orange, entendez issu de la Révolution Orange, mise pour la stabilité. Face aux vagues tumultueuses provoquées par les ennemis des intérêts du pays, les deux chefs de l’Exécutif ne se laissent point impressionnés. Chant de la sirène par ici ! Appel du pied par-là ! Clin d’œil à côté ! Piège ou traquenard ! Négatif. Pas de remaniement ni de retouche du Gouvernement du moins pour ce mois de janvier. Quelle déception quelque part ! Un ouf de soulagement dans la cour du Palais !Rajoelina Andry, en sa qualité de chef de l’Exécutif et Ntsay Christian, en tant que chef du Gouvernement, écartent d’un seul revers de la main l’éventualité de revoir la liste des membres actuels du Gouvernement. Imperturbables, ils se concentrent laborieusement à leurs délicates tâches. Ils font savoir par le biais d’une voix autorisée qu’ils ne veulent pas entrer dans le jeu ni dans le…

A bout portant

AutoDiff