Publié dans Politique

RN9 - Le plus long pont de Madagascar va voir le jour

Publié le jeudi, 17 décembre 2020


Le projet de construction du pont le plus long de Madagascar d’une longueur estimée à 880 mètres, prend forme. Après l’Assemblée nationale, le Sénat a procédé hier à la ratification de trois projets de loi dont l’une est le projet de loi n°010/2020 du 24 juin 2020 portant projet de construction d’un pont sur la rivière Mangoky d’un montant de 20 millions de dollars à rembourser pendant 30 ans. Le prêt conclu entre l’Etat malagasy et le Fonds saoudien pour le développement économique arabe (FKDEA) correspond à la dernière tranche de financement utile à la construction de la RN9 et le pont au niveau de la rivière Mangoky. Les fonds destinés à la réalisation du projet sont désormais complets. Outre le FKDEA, le projet est donc financé par la Banque arabe pour le développement en Afrique, la Fondation Suisse de déminage, le Fonds OPEP pour le développement international (OFID). 
« Ce projet est d’une importance capitale car les travaux de réhabilitation de la RN9 sont déjà en cours entre Analamisampy et Bevoay, ainsi qu’entre Bevoay et Manja. Le nouveau pont permettra de relier définitivement la RN9 », explique le ministre de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo.  Le projet de construction du pont de Mangoky comprend la construction d’un pont de 880 mètres de longueur et 7 mètres linéaires de chaussée à Bevoay, la construction des voies d’accès et de liaison avec la RN9, dont la construction d’un pont de 60 m à Fenoarivo, ainsi que la construction d’une prise d’eau sous le nouveau pont à Bevoay. « La réactualisation des études est en cours. Un appel d’offres sera lancé en juin ou juillet 2021. L’entreprise chargée de la construction sera donc connue l’an prochain », poursuit le ministre des Travaux publics.
Le projet de construction du pont sur le fleuve « Mangoky » constitue une composante du projet de la réalisation de la RN9. Il s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Gouvernement qui vise le désenclavement de vastes zones d’habitations et des impacts positifs majeurs sur le développement de l’agriculture, du tourisme, de l’économie en général et plus spécifiquement la lutte contre la précarité alimentaire des régions rurales directement sous l’influence de cette infrastructure.
Le projet a pour objectif, de promouvoir des échanges commerciaux entre le Sud-ouest et le reste du pays, de contribuer au développement économique et social de la zone du projet, d’améliorer le cadre de vie et de réduire la pauvreté des populations de la zone du projet, d’améliorer les conditions de desserte de la Région Sud-ouest de Madagascar, de réduire le temps et le coût du transport, de valoriser le potentiel touristique et agricole de la Région, de faciliter l’accès de base et la lutte contre la pauvreté. La traversée du fleuve de Mangoky au PK199+700 se fait actuellement par bac, à perche tiré à la corde par les villageois. Le temps de traversée varie de 1 à 4 heures, selon la disponibilité du bac. En saison de pluie, l’usage du bac est arrêté à cause de l’importance de la crue, ce qui entraîne la coupure de la RN9. Pour désenclaver la Région, la construction de ce pont s’avère impérative.
La rédaction


Fil infos

  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy
  • Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit solidaire !
    L’heure est grave ! L’intraitable « Kere » dans le Sud fait fuir des gens. La Covid-19 reprend le poil de la bête. La violence atteint le paroxysme. Les sociétés et entreprises ne sont pas encore sorties de l’auberge des suites des frappes aveugles de la pandémie du coronavirus durant l’année passée. Le moment crucial arrive où nous devons, tous sans exception, faire preuve d’esprit solidaire. Chacun doit se sentir concerné sans être forcément responsables du malheur d’autrui. La solidarité nationale s’avère être la solution la meilleure sinon l’idéal.Dans le Sud, l’intensité de la sécheresse atteint, cette fois-ci, un degré… inhumain. Quand les gens de la région concèdent à fuir ou à abandonner la terre de leurs Ancêtres, leurs animaux d’élevage et leurs activités cela explique une situation inédite voire intenable. Depuis l‘époque coloniale jusqu’à un passé récent, les autorités publiques ont tenté de convaincre les habitants du grand Sud,…

A bout portant

AutoDiff