Publié dans Politique

Lutte contre la propagation de la Covid-19 - Des mesures « souples » adoptées par l'Etat malagasy

Publié le mercredi, 17 mars 2021

Pas de confinement, mais des mesures « souples » pour faire face au regain de l'épidémie de Covid-19 dans le pays. Comme souhaité par une frange non négligeable de la population, l'Exécutif par l'intermédiaire du Conseil des ministres a adopté, hier, une série de mesures pour accompagner la stratégie déjà en cours pour lutter contre la propagation de l'épidémie de Covid-19.

 

Parmi ces mesures, l'on peut citer notamment la sensibilisation au respect des mesures barrières telles que la distanciation sociale, le port du masque, le lavage systématique des mains, l'assainissement des domiciles, la pulvérisation de produits désinfectants dans les transports en commun. Les rassemblements de plus de 200 personnes seront également dorénavant interdits. Le huis clos est décrété pour toutes les compétitions sportives sauf celles qui auront obtenu une autorisation spéciale et effectuées en extérieur. Le Gouvernement a aussi annoncé que le nombre de personnes pouvant assister à l'enterrement d'une personne qui a succombé dès suite de la Covid-19 ne pourra désormais plus excéder le nombre de dix.

Le Conseil des ministres indique la distribution de la tisane CVO dans chaque Fokontany et la diffusion à grande échelle du CVO Plus. Les ministères sont autorisés à s'approvisionner directement au niveau de l'usine Pharmalagasy. Le Bataillon d'Intervention spécial est de nouveau opérationnel, pour le transport des malades, la surveillance des personnes contaminées au niveau des domiciles ainsi que le suivi de l'évolution de leur état de santé. En outre, le partenariat avec les médecins indépendants au sein de l'Ordre des médecins est réactivé, pour la consultation et l'orientation en ligne. Les frontières de Madagascar restent closes pour les touristes et les passagers en provenance des pays à risque. Enfin, toutes les mesures non encore abrogées concernant la prévention contre la Covid-19 restent en vigueur.

Le Conseil des ministres a par ailleurs tenu à rappeler que toutes les personnes présentant des symptômes de la Covid-19 peuvent rejoindre les centres de santé de base partout dans la Grande île qui sont autorisés à leur remettre des médicaments et les traitements idoines, notamment le CVO Plus, l'azythromycine et les médicaments pour renforcer le système immunitaire. Les hôpitaux « manara-penitra » de toute l'île et en particulier ceux de la Capitale, l'hôpital d'Andohatapenaka, celui d'Anosiala, le HJRA et l'HJRB ainsi que celui de Fenoarivo sont ouverts pour accueillir les personnes présentant des symptômes de la maladie. L'HJRA et le Village Voara continuent d'accueillir les personnes venues se faire dépister, rappelle le Conseil des ministres

La Rédaction

Fil infos

  • Secteur aurifère - Une exportation ciblée peut soutenir la valeur de l’ariary
  • Tournée présidentielle dans le Sud - Andry Rajoelina sème l’espoir
  • Président Rajoelina à Fianarantsoa - « Le budget pour la Santé sera révisé à la hausse »
  • Devises - 400 millions $ « dorment » dans les comptes des résidents à Madagascar
  • Déplacement du Président dans le Vakinankaratra - Soutien au secteur agricole et à la lutte anti – Covid-19
  • Parlementaires - Volume de travail augmenté
  • Lutte contre la Covid-19 - Madagascar mise sur une vaccination ciblée
  • Lalatiana Andriatongarivo - Appel à la responsabilisation accrue des journalistes
  • Crise sanitaire - Prolongation de l'état d'urgence - Fermeture de trois autres Régions avec Analamanga, Atsinanana et SAVA - Réouverture de Boeny et Nosy Be - Reprise des cours pour les élèves en classe d'examen
  • Liberté de la presse à Madagascar - Un grand saut qualitatif mais…

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Par monts et vallées !
    Infatigable, le Président Rajoelina sillonne et arpente monts et vallées et pour cause, la bataille sans merci contre la pandémie de la Covid-19 variant sud-africain. Le jeune commandant en chef de la guerre s’engage à tous les fronts.Selon le bilan officiel, en date du 4 mai, le pays enregistre 127 nouveaux cas, 492 guéris et 8 décès. En tenant compte du bilan du 3 mai, 238 nouveaux cas et 5 décès, force est de reconnaitre que la tendance générale accuse une baisse. Certes, le chiffre des patients victimes garde une certaine « stabilité » mais les efforts conjugués portent leurs fruits. Des résultats que l’on peut qualifier de relatifs toutefois, les espoirs sont permis. L’arrivée très prochainement (vendredi 7 mai) et le début de la campagne vaccinale en début de semaine prochaine (lundi 10 mai) laissent supposer que la lutte va enclencher la vitesse supérieure sinon ils permettent d’entrevoir une…

A bout portant

AutoDiff