Publié dans Politique

Eliminatoires mondial 2022 de football - Le Président Rajoelina remonté contre la Fédération malagasy

Publié le lundi, 30 août 2021

Indépendante. Le Président de la République Andry Rajoelina respecte les autorités du ballon rond malagasy et leur indépendance dans la gestion sportive. Il l’a d’ailleurs martelé, hier, lors de son arrivée de France d’où il a fait le voyage retour avec des Barea expatriés. Seulement, le Président s’est plaint des comportements de certains membres de la Fédération nationale qui de cette indépendance, si chère au milieu sportif, semblent irrespectueux et ingrats envers les dirigeants du pays en général et du Président de la République en personne.

Celui-ci n’a pas été, et pas du tout, tendre avec ces « brebis galeuses » à l’aéroport international d’Ivato. « Si le football malagasy a tardé à trouver sa place, c’est que l’Etat et la fédération n’ont jamais su travailler ensemble. Aujourd’hui, nous faisons tout pour que la sélection nationale soit une référence mais quelque part, pour des motifs personnels ou de haine envers untel ou untel, certains rament à contre-courant. Je n’admets pas un tel comportement qui pourrait nuire à nos efforts. Vous les membres de la Fédération devraient être fiers maintenant que le match des Barea contre le Bénin se joue à huis clos. Bravo à vous », tonne le Président de la République. Une concertation entres les Malagasy aurait été judicieuse pour faire bloc devant la CAF ou la FIFA.  

Ce n’est pas la première fois que le Président de la République se dit être vexé par cette manière de la Fédération de faire cavalier seul. Le limogeage, sans concertation, de Nicolas Dupuis au lendemain de l’élimination de la CAN 2021 en est une.

De tous les Présidents qui se sont succédé à la tête du pays en effet, à l’exception de Didier Ratsiraka, Andry Rajoelina est celui qui a fait beaucoup pour le football malagasy et surtout pour la sélection nationale. L’ancien président de la FMF et non moins past-président de la CAF, Ahmad, l’a affirmé maintes fois publiquement. Lui qui durant ses douze années à la présidence de la Fédération nationale n’a eu la moindre once de l’Etat et a été victime des coups bas inimaginables dont le summum a été sa destitution par le ministre des Sports du régime de Marc Ravalomanana. Depuis l’arrivée d’Andry Rajoelina au pouvoir, la relation entre la Fédération et l’Etat a changé complétement vers le bon sens. La campagne africaine des Barea en 2019, la prise en charge d’une grande partie du salaire de l’ancien coach, Nicolas Dupuis, la participation financière de l’Etat aux déplacements internationaux de l’équipe nationale et la construction du stade des Barea constituent les preuves de cette implication de l’Etat. Implication et non immixtion, le Président Andry Rajoelina adhère à ce principe.

La Rédaction

Fil infos

  • Affaire Ketakandriana Rafitoson/GEL - Immixtion étrangère au parfum de litchi 
  • Série d’inaugurations - Le Président de la République gâte Manakara
  • Anisha - Séjour compromis en France 
  • Antoko Hiaraka Isika - Les citoyens sensibilisés à s’inscrire sur la liste électorale à Manjakandriana 
  • Les actus en bref
  • Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens
  • Dénonciation calomnieuse et dénigrement - Plainte contre la responsable de Transparency Madagascar
  • Pêche et aquaculture artisanales - Importance reconnue
  • JIRAMA - Les ingérences du ministère dénoncées par l’intersyndicale
  • Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Brillante étoile !
    Anisha a remporté la manche. Ce samedi 26 novembre lors de la finale de la Xème saison de la « Star Academy 22 », la Malagasy Anisha a dominé et survolé la partie. D’une voix exceptionnelle, d’une prouesse extraordinaire, elle a envoûté le public. Artistes de renom d’ici ou d’ailleurs reconnaissent d’une seule voix qu’Anisha dispose en elle un immense talent. L’ensemble de la diaspora malagasy établie en France se donne le cœur et la main pour la soutenir jusqu’à la fin. Louis, Enola et Léa, les autres finalistes ce samedi soir, n’ont pu rien faire.

A bout portant

AutoDiff