Publié dans Politique

Lu sur le Net - Madagascar, pays sans Covid et sans dictature vaccinale

Publié le jeudi, 23 septembre 2021

Il y a quelques jours, le CDC a classé Madagascar comme destination de niveau 1 en termes de risques de Covid-19. C’est aussi une victoire diplomatique avec le gouvernement malgache qui a convaincu les autorités américaines que pour Madagascar, en tout cas pour le moment, le Covid est de l’histoire ancienne.

 

Est-ce qu’on a vacciné toute la population pour arriver à ce résultat ? Hin, hin, hin, non, le taux de vaccination, selon les villes, varie de 1 à 10 %. Alors comment est-ce possible ? Comme on peut être libéré du Covid alors que tout le monde n’a pas eu sa piquouse ? Madagascar a donné plus de 5 millions de tisane d’artémisine à sa population pendant les pics épidémiques de 2020. Cela n’a pas cassé l’épidémie, mais on l’a freiné assez brutalement. Ensuite, les efforts se sont concentrés sur les soins précoces, des tests assez rapides, l’ouverture de centres temporaires de soins si le nombre de cas augmentait par jour et évidemment, les traitements comme l’azithromycine, les anticoagulants ainsi que la chloroquine. Nous avons toujours suivi ce processus, pendant les premières épidémies de 2020, c’était chaotique, aujourd’hui, le gouvernement a appris les leçons et sait ce qu’il faut faire.

Concernant la vaccination, elle n’a jamais été obligatoire et chacun se vaccine comme il veut. Mais le fait que la vaccination n’a pas été rendue obligatoire a été déterminant.

Petit à petit, tout le monde s’y met. Même si je doute fortement que le gouvernement atteigne son objectif de 50 % de vaccinés à la fin de 2022. Concernant les vaccins, nous avons le Covishield de fabrication indienne (en collaboration avec AstraZeneca), le Jansen et le Sinopharm. Donc, un large choix pour ceux qui ont peur des nouveaux vaccins.

On peut aussi saluer le président malgache qui a tenu bon pour ne pas imposer la vaccination obligatoire. Notamment, ces journalistes malgaches qui se voyaient en déjà en petit capos et donneurs de leçon à la population bête et ignorante qui ne veut pas du vaccin divin.

Evidemment, la tisane à base d’artémisine a joué un rôle, mais la vraie mesure qui fait que Madagascar est l’un des meilleurs en termes de gestion de Covid est que nous avons fermé nos frontières depuis mars 2020… Eh oui, quand on ferme ses fenêtres, les mouches à merde ne peuvent pas rentrer. Jusqu’à aujourd’hui, les frontières sont fermées et honnêtement, on ne s’en sort pas si mal.

Les cosmopolites et autres qui faisaient des va- et -vient Tana-Paris deux fois par semaine, enragent et traitent le gouvernement de tous les noms. Mais étant donné que 99 % de la population malgache n’est jamais montée dans un avion parce qu’elle est trop pauvre, on peut dire qu’on s’en fout de cette minorité qui parle la France et qui sait davantage ce qui se passe dans les émissions de téléréalité occidentale que dans son propre pays.

Si le pays rouvre ses frontières, alors le variant indien va débarquer, les cas vont augmenter mécaniquement et cela donnera du grain à moudre pour l’obligation vaccinale. La vaccination à tout prix ne marche pas et ne marchera jamais. Des pays comme Israël et l’Islande l’ont appris à leurs dépens. L’Angleterre avait bien pris le chemin de la folie vaccinale, mais ils ont compris que c’était de la merde et qu’il fallait revenir à une vie d’avant.

Mais ce qui est exceptionnel dans la situation de Madagascar pour le Covid est quand on la compare à nos voisins dans l’Océan indien (à part, les Comores qui sont aussi en niveau 1). Selon le CDC, l’île Maurice, qui regarde souvent Madagascar de haut, est au niveau 4, les Seychelles et la Réunion sont aussi au niveau 4. Mayotte n’a pas de données fiables selon le CDC….Les Seychelles sont un exemple très intéressant, ils sont vaccinés à plus de 72 %, et pourtant, le nombre de leurs cas continue d’augmenter ainsi que les morts. C’est normal, ils n’ont pas fermé leurs frontières. La seule différence entre Madagascar et ses voisins de l’Océan et que nous avons bouclé nos frontières.

On est l’un des pays les plus pauvres, on n’a pas forcément les meilleurs moyens, mais ce classement du CDC montre qu’avec un peu de bon sens, une tisane et le contrôle de ses frontières, on peut venir à bout de n’importe quoi. Des pays comme la France, l’Angleterre, Israël et une grande partie du monde occidental sont au niveau 4. En revanche, Madagascar est accompagné par plusieurs pays africains comme étant des nations à très faible risque de Covid. Comme quoi, une bonne tisane et un peu de bon sens permettent d’éradiquer bien des problèmes…

PAR HOUSSEN MOSHINALY

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff