Publié dans Politique

Escroquerie et émission de chèques sans provision - L'ex-ministre Vaonalaroy placée sous contrôle judiciaire !

Publié le mercredi, 10 novembre 2021

Ses qualités d'ex-parlementaire et d'ex-ministre ont-elles joué en faveur de Vaonalaroy ? C'est la question des uns et des autres à l'issue de son déferrement au Parquet avant-hier. Accusée d'escroquerie et émission de chèques sans provision, l'ancienne ministre de l'Artisanat et de la Culture du Gouvernement de Kolo Roger, a évité de peu la prison. Dans l'attente de son procès, Vaonalaroy Randrianarisoa est, en effet, placée sous contrôle judiciaire.

 

Dans l'après -midi de mardi, l'ancienne ministre de l'Artisanat et de la Culture s'apprêtait à prendre le vol pour l'île Maurice. Mais la Police de l'aéroport d'Ivato, de par l'avis de recherche établi en interne, lui a interdit de quitter le territoire national et a procédé de suite à son arrestation. Elle a été emmenée aux bureaux de la Police économique pour enquête avant son déferrement en début de soirée du mardi au Parquet.

Deux plaintes déposées par deux personnes différentes, l'une en 2019 et l'autre l'année dernière, constituent l'ordre de poursuite de l'ex-députée.  En tout, le préjudice de ces victimes s'élève à 79 millions Ar.

Elle aurait demandé à l'une de ses victimes de s'associer dans un marché public.  Une somme de 36 millions Ar lui a été demandée pour le paiement de la caution exigée en pareille cas.  Le marché n'existait pas ou les associés ne l'avaient pas obtenu ? L'enquête déterminera.  La seule certitude c'est que la victime n'a plus vu la couleur de son argent et se considère escroquée d'où la plainte déposée auprès de la Police économique. A part cette plainte pour escroquerie, cette dernière en a reçu une autre émanant d'un loueur de voitures.

Vaonalaroy a loué pour deux mois un véhicule mais n'a pas payé la location convenue. Face à la demande incessante du règlement de la facture par le propriétaire, l'ex-députée lui a proposé l'achat de la voiture. Les deux parties se sont convenues sur un prix et le mode de paiement. 22 millions Ar par virement et 21 millions Ar en chèque bancaire, mais aucune de ces opérations n'a « abouti ». Le moindre Ar du virement n'a crédité le compte de la victime tandis que le chèque, faute de provision, a été retourné par la banque.

Après des recherches infructueuses, la Police a pu finalement arrêter Vaonalaroy Randrianarisoa qui, notons-le, bénéfice de la présomption d'innocence tant que la Justice décide autrement…

La Rédaction

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff