Publié dans Politique

Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment

Publié le jeudi, 08 décembre 2022


Un espoir en pleine inflation. Alors que le prix du sac de ciment n’a cessé de grimper durant ces dernières années, la renaissance de l’usine Cementis pourrait changer la donne. Le Président Andry Rajoelina a procédé au lancement des travaux de construction et d’extension de cette usine de production de ciment hier à Ibity, Antsirabe.
Cette réalisation s’aligne avec le velirano n°7 du Président de la République visant  l’industrialisation de Madagascar dans une optique  d'autosuffisance et de compétitivité. Avec les investissements et les travaux d’extension qui seront désormais engagés par l’entreprise Cementis, cette usine multipliera par 5 sa production jusqu’à atteindre au moins 1 million de tonnes de ciment par an contre 180 000 tonnes auparavant.
Baisse inévitable des prix
Conformément à la vision du Président Andry Rajoelina pour la promotion de l’industrialisation, inscrite dans le Plan Emergence Madagascar, l’Etat prévoit l’implantation des industries stratégiques au niveau des 23 Régions de la Grande île, afin de produire et transformer localement tout ce dont la population malagasy a besoin au quotidien, comme le riz, l’huile alimentaire, la farine, le sucre ou le ciment. Ceci afin de renforcer la compétitivité́ de la Grande île sur le marché́ régional et continental.
« Le prix d’achat du sac de ciment CEMENTIS dans les Communes environnantes de l’usine et à Antsirabe sera d’ailleurs moins cher que le prix appliqué dans les autres Régions. Quand cette usine sera complètement opérationnelle d’ici 2025, le prix du ciment sera de 14 000 ariary. Actuellement, le prix sur le marché est de 30 000 ariary », a annoncé le Président Andry Rajoelina avant de souligner que la farine connaîtra aussi une réduction grâce à la minoterie de l’océan Indien à Toamasina.
Soutien aux industries
 L’Etat malagasy confirme sa détermination et son engagement à soutenir les investissements et les initiatives industrielles pour que Madagascar devienne un pays autosuffisant, mais aussi pour favoriser la création d’emplois et  stimuler la croissance économique du pays.
Le Chef de l’Etat ne manque pas de rappeler les mesures incitatives appliquées par l’Etat malagasy afin d’améliorer le climat des affaires qui commence déjà à porter ses fruits. Par ailleurs, le Chef de l’Etat a également annoncé que les actions au sein de cette usine de cimenterie d’Ibity sont ouvertes à tous ressortissants malagasy qui souhaitent investir dans ce domaine. Et lui d’ajouter au passage que « Cette cimenterie est une fierté malagasy d’autant plus que ce sera aussi l’usine des Malagasy. En effet, j’ai souhaité que le capital de cette usine, à la fois héritage industriel national et projet d’avenir, soit ouvert afin que tous les Malagasy, nationaux ou issus de la diaspora puissent y investir ». Un protocole d’entente dans ce sens a été signé entre le groupe Cementis et l’Etat malagasy durant la cérémonie d’hier.
S.R.

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff