Publié dans Politique

Premier ministre Christian Ntsay - « Ce n’est pas le moment de semer des troubles et de la division »

Publié le jeudi, 14 septembre 2023

Une réunion de l’Organe mixte de conception au niveau national (OMC-Nat) s’est tenue hier au Palais d’Etat de Mahazoarivo convoquée par le Premier ministre Christian Ntsay, numéro Un du Gouvernement collégial et donc Chef de l’Etat par intérim. La rencontre a vu la présence des ministres et des premiers responsables de la défense et de la sécurité publique dans le pays mais aussi celle des responsables au niveau de la Commission électorale nationale indépendante. 

Outre les questions d’ordre général, notamment la « sécurité dans les grandes villes, dans les Régions, dans le milieu rural, et tous les défis qui peuvent se présenter dans le contexte actuel », le sujet principal du jour a été les élections. « Le processus électoral avance. L’élection présidentielle se tiendra le 9 novembre », indique à ce propos le Premier ministre, au cours d’une rencontre avec la presse au sortir de la réunion qui a duré près de trois tours d’horloge. « Les discussions ont porté sur l’organisation de la sécurité, avant, pendant et après l’élection présidentielle », poursuit-il. 

Ce fut également l’occasion pour le numéro Un de Mahazoarivo de lancer un appel à l’apaisement, en direction de la population mais surtout aux hommes politiques et particulièrement aux candidats à la présidentielle. « Ce n’est pas le moment d’implanter les germes de trouble et de la division au sein de la population malagasy », souligne le Premier ministre, dans un message qu’il adresse à des « gens intelligents et qui sont motivés par l’amour pour la patrie commune ». Il insiste sur la nécessité d’avancer dans le processus électoral, qui est la seule voie « permettant au pays d’avoir un Président élu en janvier prochain à la fin de l’actuel mandat ». 

Christian Ntsay soutient que la politique est un lieu de compétition pour les politiciens. Cependant, il soutient que des lois existent et doivent être respectées par les citoyens malagasy et surtout les politiciens. L’élection du 9 novembre prochain, dit-il, est attendue avec impatience par la population malagasy. Il estime que les hommes politiques qui ont déposé leurs candidatures à l’élection présidentielle doivent être prêts à respecter l’organisation mise en place, afin d’instaurer l’apaisement dans le pays.

 

Recueillis par Lalaina A.

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Législatives à Faratsiho - Le présumé vainqueur dans de beaux draps
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Des opportunités multiples pour la Grande île 
  • Retour sur la scène politique - Des politiciens ratent le coche 
  • ACTU-BREVES
  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Coup de vent !
    En attendant que la plus haute Juridiction du pays tranche définitivement sur le sort final des législatives du 29 mai, une nouvelle recomposition de la classe politique se dessine à l’horizon. Un nouveau schéma qui ne veut nullement signifier une nouvelle majorité par rapport à la précédente législature (2019 – 2024). Loin de là !Le régime Orange, au vu des résultats provisoires publiés par la CENI, gardera certainement la majorité à l’Assemblée nationale. Il s’est même permis de créditer un effectif revu à la hausse de 81 sièges (version CENI). Un coup de vent de renouveau souffle à la nouvelle législature. Certaines anciennes gardes de l’ancienne législature ont dû céder la place à la nouvelle génération. En fait, la majorité présidentielle se rajeunit. Bref, on garde à peu près le même effectif, c’est-à-dire la majorité, mais la composition interne subit un changement notable. Dans le camp d’en face, on maintient…

A bout portant

AutoDiff