Publié dans Politique

Législatives - Coup d'envoi de la bataille électorale

Publié le jeudi, 09 mai 2024

Depuis avant-hier, le 8 mai, les candidats, qu'ils soient soutenus par des partis politiques ou qu'ils se présentent en tant qu'indépendants, sont engagés dans une bataille acharnée pour remporter des sièges à l’Assemblée nationale de Madagascar. L'issue de ces élections législatives sera déterminante pour dessiner la nouvelle configuration du paysage politique malgache, puisqu'elle définira la majorité au Parlement.

Cette joute électorale opposera une fois de plus les candidats de l'Opposition, qui ont choisi d'agir de manière dispersée, à ceux du parti au pouvoir. La coalition pour la majorité présidentielle part avec un avantage, ayant déjà sécurisé quatre sièges dans trois Districts, notamment deux à pourvoir à Sambava. Cette coalition, présente dans l'ensemble des Districts, compte parmi ses membres sept ministres et plusieurs anciens membres du Gouvernement.

En revanche, l'Opposition, bien que présente dans un peu plus de la moitié des circonscriptions, a compliqué sa tâche en agissant de manière dispersée, avec souvent deux ou plusieurs candidats dans une même circonscription électorale. Elle aligne également d'anciens candidats à la présidentielle de l'année dernière, voyant dans ces élections une opportunité de consolider leur position et leur influence politique. Un jeu dangereux car une défaite pourrait compromettre sérieusement leur carrière politique. 

Ambiance

Les candidats indépendants ne sont pas en reste, nombreux à prendre part à la course électorale avec l'intention de faire valoir leurs idées et leurs aspirations politiques. Les électeurs ressentent déjà l'ambiance électorale qui s'installe progressivement. Lors de la première journée de propagande, diverses manifestations ont été observées à Antananarivo et ses environs. Des affichages sur les panneaux électoraux, des sonorisations mobiles dans les quartiers et des voitures décorées aux couleurs des candidats ont animé la ville.

En dépit des activités politiques, la Capitale malgache reste calme, à cause notamment des conditions météorologiques avec de légères averses et une température basse observées. Même topo hier, un jour férié.

Un total de 473 candidats est en lice pour briguer les 163 sièges de député à l’Assemblée nationale. Ces élections législatives, cruciales pour l'avenir politique de Madagascar, suscitent l'attention et l'engagement des observateurs, alors que les candidats se lancent dans une compétition effrénée pour conquérir le cœur et le vote des électeurs.

 

La Rédaction

Fil infos

  • Appui au développement local - Rajoelina boucle sa tournée dans le Sud
  • Actu-brèves
  • Actu-brèves
  • Districts de Vohibato, Ikongo et Ivohibe - Vers un avenir lumineux et développé
  • Soins de proximité - De nouveaux bénéficiaires à Fianarantsoa
  • Développement - Le Président veut enclencher la vitesse supérieure 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Réhabilitation de la RN7 - Le Président annonce des travaux imminents
  • Regards croisés sur la corruption à l'aéroport d’Ivato - Douanes et Sécurité publique s'expriment

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Probes et résolus !
    La bataille fait rage. A sept jours de la date butoir, la campagne entre dans sa dernière ligne droite. Campagne ou propagande ! Qu’à cela ne tienne, ce qui importe pour le peuple, même s’il ne s’exprime pas ouvertement, consiste à avoir affaire à un Parlement où siègeront des élus intègres et déterminés.Il reste une semaine aux états-majors politiques, à tous les candidats, pour convaincre les indécis à se joindre à leur cause. Une semaine pour faire valoir aux électeurs une visibilité du programme du parti ou de l’individu qu’ils entendent défendre durant leur mandat. En réalité, un député n’a pas un programme individuel pour une Circonscription donnée. Il ne peut pas prendre la place d’un maire, d’un chef de District, d’un gouverneur ou du Gouvernement. Il n’est pas là non plus pour contrôler ni superviser les actions d’un maire, d’un représentant du pouvoir central ou d’un gouverneur ou d’un…

A bout portant

AutoDiff